Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La CAMY, c'est l'agglomération des communes autour de Mantes-la-Jolie avec un président de droite et tous ses vice-présidents de droite sauf un étiqueté divers gauche pour les municipales mais avec "sa carte pcf dans sa poche".

Lors de ces élections municipales, l'extrême droite a ravi Mantes-la-Ville sur fond d'abstentionisme, de dégoût de la politique droitière de l'Elysée et aussi de la politique politicienne à gauche. Bref, la dite Camy, du moins ceux qui la gouvernent, avait juré, promis, craché si je mens je vais en enfer qu'un de l'extrême droite n'aurait pas un poste majeur au sein de la communauté de communes.

Et puis paf dans la poire: Le FN prend la vice-présidence de la commission habitat. "Monique Fuhrer-Moguerou est adjointe à l’urbanisme dans la majorité FN de Mantes-la-Ville. Elle est désormais également vice-présidente de l’une des commission les plus importantes de la communauté d’agglomération", écrit la Gazette du Mantois

Ben oui, lorsque s'est tenue la première réunion de la commission habitat, à la Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines, les ceux qui avaient juré étaient partis sans doute préparer la dinde pour Noël. De ce fait, 4 présents sur 13. Et dans ces 4, Monique Brochot et Annette Pelvast-Bergeal ex-maires de Mantes-la-Ville socialiste, un élu Ump et la copine de la Marine: Monique Fuhrer-Moguerou.

Alors, raconte l'élu Ump dans la Gazette du Mantois: « J’ai demandé qui était candidat, elle (la copine de la Marine, note de ma pomme) s’est présentée, personne ne s’est présenté contre, n’a émis d’avis défavorable ni même d’abstention. La gauche n’a pas vu d’objection à cette affaire ».

Merde, ont dit par la suite les deux camarades du palais de l'Elysée, c'est con, ont croyait que la CAMY allait présenter un candidat étiqueté CAMY.

Oui, c'est ça la politique politicienne, celle qui ouvre toujours grandes ses portes à l'extrême droite.

Coucou, à la CAMY, l'extrême droite entre par la grande porte

Commenter cet article