Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mais comment, notre grandeur, muni de tous les pouvoirs conférés par la 5e République elle créée par la droite et le patronat -vous suivez ?- va-t-il justifier que rien ne soit fait pour le monde du travail et de l'intelligence?

En effet, en 30 mois, sous son règne absolu, tous ses premiers vizirs, tous ses ministres, tous ses parlementaires, ont préféré la cuisine réactionnaire du Medef, plutôt que d'entendre la voix du peuple en souffrance. 30 mois de règne absolu et le délabrement est partout: dans le social, dans le politique, dans l'économie, dans l'école, la culture ou la santé. Et sur ce terreau fertile de la désespérance et l'abstention populaires, la pourriture prolifère chaque jour que François 2 fait.

Frédéric Lordon, dans le Monde diplomatique, en septembre 2014, écrivait: "Il y a de quoi s'étonner en tout cas que "gauche" soit implicitement rabattu sur "Parti socialiste", parti dont il est solidement avéré qu'il n'a plus rien que de droite. Et s'il est vrai que ce dernier peut mourir -on pourrait même dire: s'il est souhaitable qu'il meure"- la gauche, elle, est d'une autre étoffe et, partant, d'une autre longévité".

Encore faut-il de ne plus se résoudre en une union de la gauche bis, ter ou je ne sais plus combien, avec de soi-disants frondeurs ne remettant jamais en cause leur dogme social-démocrate.

Partout où la social-démocratie gouverne sur la terre, pour soi-disant humaniser le capitalisme, seule elle produit une politique droitière, ailleurs elle s'associe avec la droite au pouvoir comme en Grèce ou en Allemagne.

Ma France, ce n'est pas cela, c'est celle de la justice et du progrès social,  celle des droits conquis hier par la classe ouvrière pour le bien de toute la nation. Ma France, c'est celle que chante Jean Ferrat:

Commenter cet article