Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La nouvelle Ump va arriver avec à sa tête l'incomparable ex-président de la République Nicolas Sarkozy. Que la Justice l'ait en sa sainte garde pour le bien public de la France.

Et donc, ça cartonne grave de la cave au grenier en montrant ses biceps, surtout porté par le vent mauvais des dernières victoires électorales.

Et d'en balancer une louche (grosse) sur les profiteurs de notre système social. Système social entre parenthèses qui est un droit conquis par les travailleurs et jamais cédé de bonnes grâces par le droite et le patronat. Donc, il y aurait trop de logement social à Paris proclame un élu Umpéiste de Paname: Patrick Trémège qui fut conseiller ministériel, député et maire-adjoint de Jacques Chirac. Oui dit celui qui semble à l'aise Blaize vu que son épouse est directrice de cabinet dans un syndicat intercommunal des Hauts-de-seine et lui consultant pour le patronat, Ce qui met du beurre dans les épinards du ménage.

Et bien Patrick Trémège occupe un logement social à Paris depuis 20 ans: 90 m2 à un pet souffle de la Bibliothèque François Mitterrand. 1 630 euros, balcon avec vue sur Paname, garage chauffage et charges compris. Alors que les prix de l'immobiler dans le privé dans la capitale ont dépassé largement la côte d'alerte pour les 13 000 familles modestes en quête d'un logement social.

 

Un autre de la droite qui critique ces putains de fainéants de chômeurs: Stéphane de Paoli, maire de Bobigny à 4 500 euros par mois. Ce sont des indemnités de fonction que le trésor public, vous et moi, lui versont. Ce qui n'est pas un salaire. Ce qui lui permet d'être à Pôle emploi avec en plus 1 851 euros en allocation chômage.

Elle est pas belle la vie pour les moralisateurs de la vie politique?

 

Source: Marianne.fr

Quand l'Ump fait dans le social

Commenter cet article

jean-marie Défossé 12/10/2014 11:31

Il y a des dénominateurs communs entre tous ces "chevaliers blanc" propagateurs d'un retour à l'obscurantisme : en tout premier , l'inféodation discrète aux "soldats de Dieu" du Vatican (passage obligé pour de nombreux futurs "hommes politiques" français et européens ... et concernant nos propres "hommes(ou femmes) politiques" , une procession à caractère politique toute autant discrète , dans les départements très anodins en apparence de la Corrèze ou du Puy de Dôme.
Ah ! Aristocratie quand tu nous tiens !