Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour combler le déficit de la Sécu, ce député du palais de l'Elysée n'y va pas par 4 chemins. Dans une interview du 7 octobre 2014 à Ravie 2014, il "n’a pas mâché ses mots. Ce spécialiste des affaires sociales s’est très clairement prononcé pour une prise en charge des «petits soins» par l'assurance maladie complémentaire, alors que la Sécurité sociale se concentrerait sur les pathologies lourdes. «Oui, il faut aller vers ce transfert, et y aller à fond»,"

Nicolas Sarkozy le proposait et il semble que François 2 va le faire. En effet, ledit courtisan de l'Elysée est aussi le secrétaire national du Parti socialocapitaliste chargé de la protection sociale. Avec son idée, c'est le frangin de Nico qui va être content. Figurez-vous que Guillaume Sarkozy est le patron du groupe Malakoff-Médéric qui fait dans la complémentaire santé privée.

Bon, revenons à gôche. Le camarade Terrasse anime au sein des députés socialocapitaliste le club "L'espoir à gauche". Sans rire.

Il est aussi du genre à l'aise Blaize et ne doit pas avoir des difficultés à boucler son budget santé à la fin du mois. Il avait été pris en 2012 par la patrouille. Médiapart et Marianne avait parlé de ses 6 412 euros mensuels (en plus de sa paye de député) qui servent aux représentants de la nation pour "faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l'Assemblée". Et bien le bon samaritain de notre sécu, droit conquis par les travailleurs, s'en était servi pour partir en ballade privé avec les siens en Egypte, au Sénégal ou en Espagne.

Bref, n'attendez rien du PS et de l'Elysée pour votre Sécurité sociale.

Un dernier conseil: ce 16 octobre 2014

Pascal Terrasse, député PS de l'ardèche, veut sabrer la Sécu

Commenter cet article