Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La coupe du monde de foot se déroulera en juin 2014 au Brésil et Coca-cola sponsorise cet évènement. Surtout la Fédération internationale de foot parce que business is business notamment dans ce sport côté professionnel.

Nixiwaka Yawanawa, un indien d'Amazonie brésilienne, a accueilli le trophée de la Coupe du monde à son arrivée à Londres vêtu d’un T-shirt portant le slogan "Brésil : arrêtez le massacre des Indiens". Il arborait la coiffe de sa tribu et des peintures faciales, Il voulait ainsi attirer l’attention sur l’offensive brésilienne contre les droits indigènes.

Mais Coca-Cola et la FIFA l'ont empêché d’afficher le slogan sur son T-shirt tout en posant à côté du trophée. Oui, le trust international made in USA et la FIFA sont bons princes. un indigène emplumé, ça peut faire vendre.

Nixiwaka Yawanawa, vêtu d'un T-shirt portant le slogan 'Brésil : arrêtez le massacre des Indiens', mais Coca-Cola et la FIFA l'ont empêché d'afficher ce message tout en posant à côté du trophée.

Pourtant, cinq cents ans après la colonisation, on tue encore les Indiens du Brésil pour leurs terres et leurs ressources. Alors que ce pays se présente comme une grande démocratie multi-culturelle et prétend accueillir une Coupe du monde ‘pour tous’, le gouvernement et les propriétaires terriens envisagent d’ouvrir les territoires indigènes à des projets industriels majeurs.

 

Nixiwaka Yawanawá a manifesté contre l'offensive du Brésil sur les droits territoriaux âprement conquis par les Indiens.

Nixiwaka Yawanawá a toutefois montré son T-shirt, mais sans le trophée du mondial de foot 2014.

 

Un projet de loi controversé ouvrirait les territoires indigènes à l’exploitation minière, aux barrages, aux bases militaires et autres projets industriels. Et de nombreux Indiens isolés sont confrontés aux attaques brutales des bûcherons et des orpailleurs clandestins qui envahissent leurs territoires.

 

Après avoir été dépossédés de la plupart de leurs terres par les éleveurs de bétail et par les plantations de canne à sucre, de nombreux Guarani sont contraints de vivre au bord des routes.

Après avoir été dépossédés de la plupart de leurs terres par les éleveurs de bétail et par les plantations de canne à sucre, de nombreux Guarani sont contraints de vivre au bord des routes.

© Paul Borhaug/Survival

 

Les Indiens brésiliens, comme les Guarani, attendent toujours la démarcation de leurs terres depuis des décennies. Après avoir été spoliés de la plupart de leurs terres ancestrales pour faire place à l’élevage de bétail et aux plantations de canne à sucre, ils sont contraints de vivre dans l’insalubrité et dans des conditions dégradantes au bord des routes ou dans des réserves surpeuplées. Ils sont confrontés à la malnutrition, aux maladies et à l’alcoolisme. Leurs leaders sont souvent pris pour cibles et assassinés par les sbires des éleveurs.

Coca-Cola, sponsor de la Coupe du monde, est mêlé à cette lutte territoriale que mènent les Guarani. Un rapport ayant révélé qu’il s’approvisionnait en sucre auprès du géant de l’alimentaire américain Bunge, qui achète la canne à sucre aux fermiers qui occupent les terres guarani. Oui, l'impérialisme américain est militaire et économique.

Source: le blog de cocomagnanville

Commenter cet article

sorcière and co 25/03/2014 11:42

on dit que l'Histoire ne se répète pas, mais l'exploitation sous toutes ses formes continuent de faire des dégâts

caroleone 25/03/2014 10:59

Bonjour Roger,

merci pour le relais.....les indiens sont sur le sentier de la guerre à l'occasion de cette coupe du monde.
Il va y avoir d'autres articles à venir de ce genre, j'espère tous les relayer.

Amitiés

caro