Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Fr3 Picardie: "Contraintes budgétaires obligent, la SNCF ne placera plus systèmatiquement un contrôleur dans chaque train de la ligne Beauvais-Paris. Une mesure qui sera en test dès le mois de juillet. Associations d'usagers et syndicats dénoncent cette expérience et craignent pour la sécurité des voyageurs. "

 

Surtout la CGT qui avait communiqué dès le 30 octobre 2013 et fait circuler une pétition:

Le train fait partie du quotidien de nombreuses personnes. Que ce soit pour se rendre au travail, à l’école ou, plus occasionnellement, pour les vacances et les loisirs.

En répondant à ces besoins, la SNCF structure le territoire et le quotidien. C'est pour cela que votre entreprise publique SNCF tient une place particulière à l’échelle de la nation.

 

En octobre-novembre 2013, le Conseil Régional Picardie et la SNCF ont renouvelé la convention TER jusque 2018.

La nouvelle convention prévoit une nouvelle exploitation de la ligne Paris-Beauvais, incluant notamment :

  • la fermeture de gares dont St Sulpice et Bornel Belle Église

  • la circulation des trains sans contrôleur avec le conducteur seul à bord

 

Ces expérimentations, au-delà de l'impact sur l'emploi dans une période déjà critique, sont dangereuses pour le service public et donc pour les usagers.

  • Elles font de l'automate en gare leur seul interlocuteur en toute situation.

  • Elles abandonnent l'usager à un éventuel samaritain en cas de malaise à bord d'un train.

  • Elles suppriment les possibilités de correspondances lors d'incidents techniques.

  • Elles déshumanisent les enceintes ferroviaires pourtant devenues plus sûres et accueillantes par la ré-humanisation depuis 2009.

  • Elles accroissent le risque ferroviaire en faisant peser sur le conducteur seul à bord les problématiques de sécurité et de sûreté des voyageurs, l'éloignant de ses fonctions de sécurité des circulations.

 

La présence humaine dans les gares et à bord des trains est indispensable à un service public de qualité. Le service public est le bien de la Nation, et si la sécurité a un coût, la sécurité des usagers n'a pas de prix.

 

NOUS REFUSONS PAR LA SIGNATURE DE CETTE PÉTITION LA LOGIQUE PUREMENT ÉCONOMIQUE QUI A PRÉVALU À LA CONCEPTION DE LA NOUVELLE CONVENTION TER PICARDIE, CONTRAIRE AUX BESOINS DES USAGERS.

 

Est-ce que je suis mauvaise langue en disant que le PS dirige le conseil régional Picardie?

Tiens, comment la SNCF et l'Elysée pensent résorber le chômage...

On mesure là la nocivité de la loi de régionalisation de la SNCF, défaussant l'Etat et votée sous Lionel Jospin premier ministre socialiste. Son ministre des Transports était le coco Jean-Claude Gayssot passé depuis avec armes et bagages au PS. Aujourd'hui, il est vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, laquelle veut torpiller l'outil public qu'est le Train jaune toujours à cause de la régionalisation.

La Fédération CGT des cheminots s'était élevée contre cette loi. Elle avait proposé que la SNCF dispose de la totale maîtrise du rail sur le territoire national et la création d'un comité de régions constitué de la représentation des élus régionaux. Ceci pour conserver une SNCF unifiée, un interlocuteur unique et aussi une tarification unique que l'on soit voyageur dans une région riche ou pauvre. A cette époque, l'Association des élus communistes avait soutenu pleinement le ministre communiste de la Gauche plurielle.

Du temps a passé. A la régionalisation, outil capitaliste pour briser le rail national, s'ajoute le paquet ferroviaire européen pour ouvrir la SNCF aux sociétés de la concurrence libre et non faussée. Des élus, membres du PCF, ont la charge des transports dans les régions. On revoit la copie ou on continue?

Commenter cet article