Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Oui, le ban et tout son arrière-ban. Attention, ils étaient bénis par le Pape puisque, publiquement, depuis Rome, François du Vatican les avait soutenus. Et son ambassadeur auprès de la République française, le nonce apostolique Luigi Ventura avait affirmé plus fort ce soutien. C'est dire si l'église catholique française avait chausser leurs bottes de sept lieues à ses croisés de tout poil.

Prochainement, François de l'Elysée, subsidiairement président de la République française laïque et garant de la loi de 1905 séparant l'église de l'état, va venir rendre un petit coucou à François du Vatican. Vous croyez qu'il va lui parler de la loi Veil sur l'interruption volontaire de grossesse votée par la France en 1975?

 

Des réacs en veux-tu en voilà donc hier dans Paris. Le cortège s'était même habillé de rouge et de jaune, les couleurs de la monarchie espagnole et du dictateur Franco, pays de l'UE qui vient de condamner l'avortement. Il y avait même en tête des réacs, un sénateur espagnol, co-auteur de la loi anti IVG. Pas très loin, Bruno Gollnisch, représentait l'extrême-droite.

Que dire de plus, quand ce dessin pris dans Rue89 résume l'affaire:

Ps: celle qui défend le tricot est Christine Boutin pour ceux qui ne suivraient pas...

Commenter cet article