Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Plus de 100 ans d'existence et plus de 100 ans de luttes pour son maintien. Mis en service en 1910 et reliant Villefranche-de-Conflent à Latour-de-Carol, le Train Jaune est un atout formidable pour ce territoire. Il occupe aujourd'hui une place importante dans l’économie touristique de cette région pyrénéenne. Il est un symbole fort de l’identité catalane et sur le plan patrimonial de la nation. Vitrine du Conflent et de la plaine de Cerdagne, ce train remplit aussi sa mission de service public en desservant des villages de montagne par tous les temps et en doublant la RN 116 archi-saturée.

La CGT s'alarme pour son avenir et craint une privatisation rampante. La SNCF de Guillaume Pépy et de François Hollande a remis une étude à la Région Languedoc-Roussillon avec plusieurs scénarii.

- Le train jaune, sorti du réseau TER, deviendrait un train essentiellement touristique privatisé: 14 euros l'aller, 20 euros l'aller-retour et peu importe les kms parcourus. Exit le service public rendu aux utilisateurs réguliers et aux riverains de la ligne.

-Autre piste envisagée, s'il n'y a pas privatisation : Diminuant le cadencement des trains sur la ligne et à certains moments de l'année, le "canari" pourrait ne plus du tout rouler. 

- Si on ne touche pas aux fréquences des trains, on jouerait sur les distances. Le trajet du Train Jaune serait alors raccourci en ne gardant que la partie touristique entre Villefranche-de-Conflent et Font-Romeu. Fermeture donc entre Font-Romeu et Latour-de-Carol, soit quasiment la moitié de la ligne (28 kilomètres sur 63).

Les tractations ont déjà commencé entre la Région et la SNCF. Un nouveau "contrat" doit être signé avant le 1er janvier 2015.

Une banderole au-dessus du siphon du canal de Bohère au carrefour des vallées de Vernet-les-Bains et Mont-Louis.

La CGT veut conserver le train jaune dans le giron entier de la SNCF. Elle a pour cela des propositions.

A la région Languedoc-Roussillon, siège comme vice-président Jean-Claude Gayssot. Il est le responsable des relations internationales de la région avec l'UE capitaliste. Tout un programme. Ministre des Transports sous la gauche plurielle, il ouvrit Air france à la privatisation et ne remit pas Réseau Ferré de France dans la SNCF.

Oui, mes camarades cheminots du pays catalan ont mille fois raisons de s'alarmer et d'alerter la population.

Commenter cet article