Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Avant toute chose, mes idées politiques ne penchent pas vers la droite, encore moins pour les thèses nauséabondes de l'extrême-droite. Je dis ça, parce que, selon les médias de l'Elysée et sa porte-parole patentée Najat Vallaud-Belkacem, tous ceux qui ont osé critiquer le séminaire organisé par François II pour la France qu'il nous faut (ho, ho, ho, ho) en 2025, sont catalogués dans ce camp.

 

Bref, madame Irma est entré au gouvernement: "En 2025, la France sera plus vieille, plus petite et moins riche", dixit Jean Pisani-Ferry, commissaire général à la stratégie et à la perspective (mâtin, quel titre!).

Ben oui, mon colon. Plus vieille de 12 ans, c'est l'évidence. Plus petite aussi, c'est pareil avec notre souveraineté sous tutelle militaire de l'OTAN et économique sous le joug des marchés et de leurs soldats en Europe, l'UE et l'euro. Moins riche, ça c'est façon de voir, car si la bande à François Hollande ou à Copé sont au pouvoir, ce n'est pas le CAC 40 qui va voir fondre son bas de laine.

Alors, pour lutter contre, Jean-Pierre Pisani-Ferry, commissaire général à la stratégie et à la prospective (mâtin, quel titre!), qui a introduisit les travaux dudit séminaire dont il ne faut pas se moquer car c'est du sérieux, a claironné: "Il faut donc que la France négocie un strapontin dans l'univers cruel de la mondialisation qu'on n'abolira jamais". J'ai résume, mais l'esprit (esprit es-tu-là, si tu es là frappe 3 fois)) s'y trouve.

 

Au fait, c'est qui Jean-Pierre Pisani-Ferry?

Outre qu'il est professeur dans plusieurs universités et à l'Ecole Polytechnique, membre et parfois dirigeant de clubs d'économie capitaliste, il est aussi expert économique pour la Commission Européenne et le FMI. Ce n'est pas donc médire que sa philosophie est à des années lumières d'une politique de justice et de progrès social.

Enfin, prétendre qu'il est proche (tout proche même) de la rue Solférino à Paris, siège national du PS, n'est pas non plus une calomnie à son encontre. Il a été le conseiller économique de 2 ministres socialistes des Finances: Dominique Strauss-Khan et Christian Sauter. Et depuis le 25 juin 2013, après avoir été adoubé commissaire général à la stratégie et à la perspective au 1er mai 2013, il a été bombardé par l'Elysée président du comité de suivi du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi. (Ouais, pour donner du fric public à des entreprises privées).

 

En fait, je me suis trompé. Ce n'est pas madame Irma qui est commissaire général à la stratégie et à la perspective, mais un adepte pur jus du système économique qui régente notre planète et de la social-démocratie gérant "loyalement" ses affaires.

Alors, elle est pas belle la vie d'ici 2025?

Et dès demain, on va détruite plus encore le système des retraites mis en place par le Conseil National de la Résistance à la libération de la France. Allez, vous en voulez encore?

Commenter cet article