Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le rugby féminin existe en France au plus haut niveau. Jusqu'alors, il regroupait 10 clubs dans un championnat de France en une poule unique, comme le Top 14 pour les hommes. Certes, les rugbywomans n'ont pas les faveurs de la presse sportive, même si elles s'entraînent 4 à 5 fois par semaine et que certaines jouent dans des rencontres internationales avec le coq gaulois sur leur maillot.

 

Mais en sport comme en toute chose, les hommes sont aux manettes. C'est peut-être d'essence divine, allez savoir...

Capture du manuel sur la théorie du genre par la fondation Lejeune

Ainsi la FFR (fédération française de rugby), sans aucune concertation avec les femmes, a décidé de réduire à 8 clubs et 2 poules l'activité élite du rugby féminin dès 2014. 2013-2014 serait une année de transition. Pour cela, outre de jouer moins de rencontres, 2 équipes verraient leur saison close dès le 15 décembre 2014.

C'est pour mieux préparer les JO de Rio (rugby à 7) et les matchs internationaux plaide la FFR. Ah bon?

D'où, la cabane sous le chien et une insurrection généralisée des clubs féminins: démission de Danielle Uruzu, ancienne internationale, du comité directeur, déjà 4 500 signatures sur la pétition (www.change.org) dont celle de Marc Lièvremont ancien entraîneur de l'équipe de France masculine.

 

Pierre Camu, big boss de la FFR rencontre ce lundi les clubs féminins. Oui, parce qu'il y a le feu et c'est le moins qu'on puisse dire.

Commenter cet article