Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Madame Valérie V. a-t-elle bien dormi à cette annonce? L'AFP n'a produit aucune dépêche à ce sujet. Il est vrai que des gosses jetés dehors en pleine nuit, dans le 5e pays le plus riche au monde, est le fait de l'Elysée, où loge son petit copain: il a fermé les crédits pour le mal-logement.

De ce fait, à Clermont-Ferrand, à la veille de la rentrée scolaire, que le gouvernement maîtrise bien (sic), plus de 120 enfants ont fini leur nuit sur les bagages de leurs parents, entassés place Jaude, puis dispersés à vau-l'eau.

L'Anef, l'association gérant l'hébergement des plus démunis et le 115, n'a plus un euro dans ses caisse, vu que l'Etat a fermé le robinet des dotations. Et plus un sou, comment payer les hôtels? Car c'est bien connu, le syndicat patronal des hôteliers ne fait pas dans l'humanitaire, même pour un jour. Conséquence: plus de 360 personnes jetées à la rue sans préavis.

 

Comme ça pète un peu partout en France à ce sujet, le collectif des associations va écrire à madame Duflot concernant ces "oubliés" de la loi qu'elle a pondue.

Au fait, est-ce que madame la ministre du Logement ne cauchemarde pas la nuit? Là aussi, l'AFP n'a rien communiqué. C'est bêta.

Commenter cet article

C
Bonjour Roger,

Ça devient vraiment inquiétant ces histoires de logement....j'ai vu sur FB qu'André Chassaigne allait aussi interpeller Duflot (c'est le moins qu'un député coco puisse faire) mais je crois pour ma part qu'on en est plus aux interpellations, on en est aux actions : récupération, occupation de logements vacants.

Amitiés

caro
Répondre