Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Celui-ci a été mis en examen jeudi pour détournements de fonds publics par les juges enquêtant sur le financement de la campagne présidentielle d'Édouard Balladur en 1995. Ils cherchent à savoir si les fonds spéciaux de Matignon ont servi à un financement occulte de cette campagne. Le patron de la RATP était alors chef de cabinet d'Édouard Balladur à Matignon, et était en charge de la gestion de ces fonds spéciaux, autrement dit de l'argent liquide distribué par Matignon sans justification aux différents ministères.

L'ex-trésorier d'Édouard Balladur, René Galy-Dejean, avait affirmé aux juges que Pierre Mongin lui avait remis en 1995, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, "trois millions (de francs) en petites coupures" (environ 450.000 euros) qu'il avait dû ensuite apporter au siège du Crédit du Nord.

quand l'exemple vient de Corrèze et de haut

Jacques Chiras s'exerçant (déjà?)

La fraude prive chaque année la RATP de 100 millions d'euros. Son pdg vient de taper du poing sur la table en exigeant des mesures plus sévères contre les fraudeurs. Le même vient d'être mis en examen pour usages frauduleux d'argent public.

Mais le conseil d'administration de la RATP l'a confirmé à son poste au nom du "principe fondamental de la présomption d'innocence".

 

Oui, toujours l'histoire du pot de terre et du pot de fer. La présomption d'innocence s'applique-t-elle toujours pour le petit pot de terre?

Commenter cet article