Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La tête, c'est celle du docteur Gérald Kierzek , responsable du SMUR de l'Hôtel-Dieu à Paris.

Le boss de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) est Jean-Marie Le Guen, député Ps de Paris et maire-adjoint Ps chargé de la Santé dans la capitale. L'AP-HP est sous tutelle de Marisol Touraine, ministre Ps de la Santé. L'un et l'autre envisagent de sacrifier les urgences de l'Hôtel-Dieu le 4 novembre 2013.

Et le docteur Kierzek est le porte-parole de la communauté médicale qui s'oppose à cette fermeture.

 

L’Hôtel-Dieu est le seul hôpital public au cœur de Paris : 750000 habitants, 9 arrondissements, 43000 passages aux urgences médicales par an, 45000 passages aux urgences médico-judiciaires par an, 20000 urgences ophtalmologiques par an...

Dernièrement, Thiery Lepaon, secrétaire général de la CGT, a tenu à venir apporter le soutien de la confédération à cette lutte.

 

La nouvelle de la destitution du docteur Kerzeck a choqué les organisations syndicales. « À l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, c’est tais-toi et bosse! », s’insurge la CGT santé, qui regrette que le Dr Gérald Kierzek serve de « bouc émissaire ».

Le principal intéressé conserve ses fonctions de praticien hospitalier. Il entend bien rester urgentiste à l’Hôtel-Dieu jusqu’au bout. « La seule chose qui compte, c’est le code de déontologie médicale, réagit-il à chaud. Si je pense que ce projet [de fermeture des urgences et de nouvel Hôtel-Dieu sans lit ni chirurgie] est mauvais, il faut que je le dise. »

Et il a raison et avec lui toutes celles et ceux qui s'opposent à cette fermeture.

Act-up dit ceci à propos de cette fermeture:

Pas mieux!

Commenter cet article

C
Bonsoir Roger,

Oui, c'est bien vrai les soces contre la santé, on en a un bel aperçu à Mantes.

Amitiés

caro
Répondre