Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L’affiche qui fait polémique.
Cette affiche fait polémique. Elle est placardée sur le mur du local des syndicats des Papeteries de Condat, au Landin-Saint-Lazare en Dordogne. En grand format, on y voit 5 hommes portant des t-shirt "Condat" face à un mur. L’un est à terre, au pied d’une tache de sang, les autres sont agenouillés, mains derrière le dos. Au premier plan, un homme encagoulé porte lui un t-shirt "Lecta" (le nom du groupe qui détient l’usine du Lardin), il tient une mitraillette pointée sur les cinq hommes.
 

Fin mai, selon le journal Sud-Ouest, plus de 1 200 personnes ont manifesté pour soutenir la lutte des papetiers de Condat, des salariés, mais aussi des familles ou des commerçants. Ils défendaient "l'avenir industriel" de la papeterie. En effet, celle-ci vise à supprimer 154 postes dont 70 licenciements secs, soit 22% de son effectif. A cela s'ajoute la perte de 450 emplois induits dans la sous-traitance, les commerces et l'artisanat.

« La crise c’est eux, la solution, c’est nous », « On gagnera et Condat vivra », scandaient les manifestants.

 

La direction a aussi reçu la photo incriminée par mail. « Elle nous l’a projetée sur grand écran lors du comité d’entreprise pour nous dire à quel point elle était choquée », commente Guy Bretout, délégué syndical CGT,

« Mais ce poster exprime le sentiment des salariés. Il montre, qu’aujourd’hui, on assassine l’emploi à Condat, que ceux qui ont des responsabilités flinguent l’emploi », commente le responsable syndical qui précise que « la CGT n’a rien à voir avec cette affiche. Mais nous comprenons la démarche de ceux qui l’ont réalisée. Elle est faite pour choquer. »

 

Oui, patrons de France et de Navarre, c'est vous et vous seuls qui assassinez l'emploi et la vie de millions de personnes qui n'ont que le salaire pour vivre et qui eux n'ont ni comptes secrets dans des paradis fiscaux, ni dividendes en tant qu'actionnaires.

Commenter cet article