Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Figurez-vous, que ce vendredi 31 mai 2013, la filiale française d'UBS (oui la banque suisse qui avait le compte secret de Jérôme Cahuzac en Suisse) vient d'être mise en examen pour complicité de démarchage illicite. Deux juges d'instruction enquêtent sur des soupçons d'un système destinés à convaincre de riches compatriotes d'ouvrir des comptes non déclarés au fisc gaulois en Suisse (Je ne sais pas si patriotes convient). Trois pontes d'UBS France sont déjà mis en examen.

(Dessin original de François Supiot)
 

Ainsi, par une double comptabilité, pas de trace dans la banque, le fisc fraudé et du bonus pour les zigues mis en examen avec la présomption d'innocence, comme de bien entendu.

L'information judiciaire parle de "démarchage bancaire ou financier par personne non habilitée et blanchiment de fraude fiscale et de fonds obtenus à l'aide d'un démarchage illicite, commis en bande organisée". Ce n'est pas rien.

 

Les juges Guillaume Daïeff et Serge Tournaire ont également communiqué au fisc français une liste de 353 personnes soupçonnées d'avoir détenu un compte en Suisse. Pourvu que Pierre Moscovici, le ministre des finances qui tire plus vite que son nombre, écrive bien en Suisse et non pas à Bamako pour avoir les bonnes infos.

Tiens, puisque j'y suis, François II qui parlait d'aller voir avec ses potes de l'UE pour traquer la fraude fiscale. Si on commençait par chez nous, voilà qu'elle est bonne cette idée, non?

Commenter cet article