Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ils sont en place dans seulement 20% des communes. C'est dire que cette "réforme" entreprise par l'Elysée n'est pas comprise même par les mairies dirigées par le PS. Il est vrai qu'avec le contexte budgétaire d'austérité appliquée aux collectivités locales, comment embaucher du personnel pour le périscolaire et dans quels locaux l'organiser, autre que sous un préau ou dans le couloir des classes, sans moyen?

Ensuite, il y a l'aberration absolue à vouloir appliquer une même réforme de la maternelle au primaire. Dans certaines communes, on rogne sur la sieste des petits en maternelle. De plus, s'ajoute la multiplication des intervenants (enseignant, Atsem et animateur) dans la même journée. Ce qui favorise la confusion chez les gosses dès l'apprentissage de leur vie scolaire.

Dans le primaire, c'est du tout venant en activités périscolaires. Où est, par exemple, l'égalité des chances entre une ville cossue et une banlieue en souffrances sociales? Côté scolarité, on ne termine pas chaque jour à la même heure, de quoi, là aussi désorienter les élèves.

Mais tout va pour le mieux, récite en continu Vincent Peillon ministre de l'Education nationale. Il est vrai qu'il a pour le seconder dans sa réforme de l'école madame George-Pau Langevin, ministre chargée de la Réussite éducative. Ah, vous ne le saviez pas? Et bien c'est bêta de ne pas savoir à quoi servent les chambellans de l'Elysée.

On peut en rire. En attendant, sentant le cramé, une réunion interministérielle se tient d'urgence à l'Elysée. Pourvu que ses participants n'aillent pas voir du côté de la manif réactionnaire des Bricoleurs du dimanche organisée ce jour. Car faire d'une idée progressiste quelque chose qui ressemble à de la petite bricole...

Commenter cet article

sorcière and co 02/10/2013 20:10

l'éducation nationale trinque d'avoir des ministres incompétents ( de droite ou de gauche) et qui pour justifier leur salaire sont obligés de pondre une réformette peu importe qu'elle soit inadéquate, inutile ou néfaste, elle existe et après avoir abîmés nos enfants, elle sera remplacée par une autre
quand écoutera t on les professionnels de l'éducation c'est- à - dire les enseignants qui avec leurs syndicats piochent sur la question

caroleone 02/10/2013 09:36

Bonjour Roger,

C'est désolant de constater que tout se fait et se défait selon le ministre en place et qu'on a même pas le temps d'analyser les marqueurs d'un ancien système, qu'on est déjà dans un autre et le pire c'est que pour ma part aucun n'est juste et adapté à l'enfant.
On va finir par croire que les français sont arriérés scolairement parlant à cause de nos gouvernants croupions.
Amitiés

caro