Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le roi des mascarades

Par rapport à la répression sans bornes de la police contre des manifestants en Turquie, notamment à Istambul, notre très élégant et si fortuné ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius a dit en appeler "à la retenue et à l'apaisement".  Comme la retenue est adressée gentiment à notre allié au sein de l'OTAN la Turquie, on comprend que l'apaisement est à l'adresse des manifestations contre le pouvoir islamiste conservateur (peut-être une redondance). Oui, a-t-il rajouté, le gouvernement turc a été démocratiquement élu. Certes, certes, mais parce qu'on a été élu par les urnes, doit-on oppresser son peuple de plus en plus? En fait le ci-devant Fabius pense à ses chères fesses.

Admettons que le peuple de France envahisse les rues contre la mauvaise politique dirigée par François II. Parce que le roi a été élu en mai 2012, on devrait supporter son gouvernement des riches et du patronat jusqu'au bout?

 

La deuxième mascarade vient de Bernard Tapie. Depuis qu'il est magnat de presse, les médias lui ouvrent leurs colonnes. Ce dimanche, dans le JDD, il y est allé de son trémolo, les yeux dans les yeux comme aurait dit quelqu'un: "S'il y a eu une entourloupe (dans l'arbitrage), j'annule l'arbitrage".

Bon, c'est vrai que Jean-Louis Borloo, qui était au ministère des finances à cette époque avec pour chef Christine Lagarde la patronne du FMI, fut son avocat d'affaires dans les années 1990. C'est vrai aussi que l'arbitrage privé arrange bien le business. C'est vrai aussi que l'un des arbitres, Pierre Estoup, ancien haut magistrat et depuis dans l'arbitrage privé, est mis en examen pour escroquerie en bande organisée par trois de ses anciens collègues. Et vu la présomption d'innocence inaltérable dans la cour des grands, une bande organisée, c'est au moins deux zigues, non?

 

Enfin, la troisième mascarade de ce week-end, est le plébiscite organisé pour que Nathalie Kociusko-Morizet, déportée d'une pâle commune de l'Essonne dans la capitale, soit la cheftaine de l'UMP pour les municipales à Paris en 2014.

Comme ça sent la démocratie à plein nez cette primaire, Copé aurait dû peut-être solliciter les époux Tibéri pour ce faire, non?

 

 

 

Commenter cet article