Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est un peu bêta et les alléluias du Ps sur une embellie de l'emploi tombent carrément à plat. Pourtant, les services du ministère, commentant cette baisse de 1,5% sur juillet, prévenaient que ce n'était pas encore un retournement de situation. Bon, mais la presse aux ordres entonnait toutefois sur une "forte baisse du chômage".

Mais n'était-ce pas un recul en trompe-l’œil, se demandait-on.

En effet, la Dares, le service des statistiques du ministre du Travail, dans son communiqué publié mercredi dernier, annonçait:

« Les statistiques publiées ce mois-ci peuvent être affectées par une hausse d’une ampleur inhabituelle des sorties enregistrées pour cessations d’inscription pour défaut d’actualisation en août 2013. »

 

Vous avez dit "ampleur inhabituelle..."?
Ben oui et selon le graphique joint à son communiqué: en août, c'étaient 277 500 chômeurs qui étaient sortis des statistiques: soit + 38,8% par rapport à juillet.
Comme la Dares ne fournissait aucune explication, étant en train de faire trempette dans la grande bleue, des chômeurs n'avaient pas appelé Pôle Emploi, manière de ne plus percevoir d'indemnités en août.
Et Michel Sapin, du bois dont on enterre le travail dans son ministère, claironnait, droit dans les yeux, comme dans ses bottes, dans tous les médias qu'il n'y avait aucune erreur.
Il y avait bien 50 000 chômeurs en moins par rapport au mois précédant, non d'un chien social-démocrate!
 

Courbe des sorties pour défaut d’actualisation (Dares)

 

Et puis paf dans le pif, info du 30 septembre 2013: Une "grave défaillance" chez l'opérateur SFR a "contribué à la diminution du nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en août", qui aurait été moitié moindre sans ce bug, ont annoncé lundi Pôle emploi et la Dares (ministère du Travail). Ils parlent d'une erreur de 20 000 à 30 000.  On ne sait pas trop au juste, mais  trois fois rien, quoi.

Merde, si on ne peut pas se fier au ministre du Travail, allô quoi!

Qui avait dit cocorico à la "forte baisse du chômage" annoncée?

 

Par contre, au point de vue sondage, François II et son bosco de Nantes restent cloués dans les profondeurs. Et ça, ce n'est pas un bug informatique.

Commenter cet article

aline 01/10/2013 16:33

Pourquoi un chômeur se pénaliserait-il pour le mois de septembre, alors qu'il lui faut l'attestation de chômage pour toutes les démarches administratives (cantine, bourses, ....)et pour les bénéficiaires de la prime de rentrée scolaire et du RSA pour les versements par la CAF? ce n'est pas un événement nouveau, celà revient aussi en fin d'année au moment de la prime de Noël, (expérience vécue) multipliez le montant d'une prestation par le nombre de chômeur en perdition par le nombre de jours de retard, voyez ce que celà rapporte comme intérêt de placement et à qui ! voyez maintenant ce que celà coùte à un chômeur en intérêt de retard à sa banque, vous comprenez mieux ? Aline