Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Maître Mélenchon, sur son arbre perché (le JDD), a tenu dans son bec ce langage: "Apprenez peuple de France et de Navarre que votre chef de la police (Manuel Valls) est contaminé par les idées du clan Le Pen et que sa majesté François II nous enlève le goût du futur".

Maître Assouline (David de son prénom, sénateur PS et accessoirement porte-parole de l'Elysée en attendant d'obtenir un maroquin) par l'écrit alléché lui tint à peu près ce langage:"Monsieur Mélenchon, que vous me semblez vilain. Nul ne doit critiquer dans notre royaume celui qui est Dieu en personne (François Hollande pour ceux qui ne suivent pas) et notre si dévoué chef de la police. Je vais de ce pas voir nos amis (alliés?) du PCF pour qu'il ferme votre honteux caquet définitivement".

Maître Mélenchon, à ces mots, s'envola et lâcha non pas un fromage, mais un pet. Cela, c'est ma pomme qui l'écrit et non notre bon Jeannot de La Fontaine.

 

Quoiqu'il en soit, on espère la réponse du coco de service à ses amis (alliés?) du parti à la rose.

Peut-être dans le genre "Gardez-nous de vendre l'héritage (dixit le laboureur et ses enfants) que nous ont laissé nos parents... et faites une politique de justice et de progrès social". Ou alors "deux pigeons s'aimaient d'amour tendre et le resteront jusqu'aux municipales de 2014".

En tout cas, grand merci à monsieur Jean de La Fontaine (1621-1695) qui m'a grandement aidé pour cette rentrée des classes du monde politique

Commenter cet article

sorcière and co 18/08/2013 20:15

belle satire que ce blog, mais au nom de quel privilège divin maître assouline somme t il le parti communiste de dire ce qu'il pense de melenchon, celui ci n'est pas communiste et a le droit de dire ce qu'il veut et apparemment il est tombé juste en l'affaire et d'autre part le parti, communiste n'a pas à être à la botte du sieur assouline, à mon avis je pense plutôt que le pcf dira haut et clair ce qu'il pense de la politique désastreuse des socialistes