Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Elle l'a confié au JDD de ce dimanche.

"Il y a des moments où je me suis dit que j'étais sur un fil", explique l'ancienne secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) qui est ministre du Logement de François II.

A la question de savoir si elle avait envisagé de partir après le limogeage de Delphine Batho, Cécile Duflot répond: "c'est la seule fois où j'ai réellement pensé que c'était possible".

Elle envoie alors un texto au locataire de" l'Elysée et à son bosco de Nantes en leur disant: "ne faites pas ça".

Mais François Hollande limoge, le 2 juillet, la ministre PS de l'Écologie qui contestait les coupes prévues par le budget 2014 pour son ministère.

 

Sans doute que François II a tenu les promesses du candidat Hollande pour une gauche de progrès et de justice sociale avec un brin d'écologie en sus.  Sans doute également, le budget attribuée à Cécile Duflot, en ces temps de crise, se porte comme un charme. Sans doute aussi la soupe servie par le palais de l'Elysée n'est pas si indigeste que ça. Une ou deux couleuvres par-ci, une ou deux couleuvres par-là, le limogeage de Delphine Batho par-dessus, la première fois ça coince. Mais ensuite, on s'y fait.

Allez, tout compte fait:

 

Commenter cet article