Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voilà, c'est dit, de la part de Christophe Barbier, chroniqueur politique sur I-télé. Il est aussi directeur de l'Express et invité quasi permanent sur France 5 dans l'émission de Yves Calvi. Il pige aussi ailleurs, infatigable pour dire qu'il faille supprimer la 5e semaine de congés payés. Pour redresser la France sans doute? Celle des hors-sols comme lui qui ne connaîtront jamais la précarité et le chômage grâce à leurs relations mondaines?

 

Les congés payés sont l'héritage des luttes populaires et non celui de la libéralité accordé par le patronat. Ils sont à préserver, voire à reconquérir tant la crise agresse notamment les couches populaires en leur interdisant le boulot (et donc les congés payés) et en réduisant leur pouvoir d'achat.

Les statistiques parlent d'elles-mêmes. En 1995, 65% de nos concitoyens partaient en vacances, ils sont 58% en 2012. En 2007, 47% des foyers pourvus du Smic net partaient en vacances, ils ne sont plus que 37% en 2010 pour 78% disposant de 3 100 euros.

 

En 1982, le gouvernement de Pierre Mauroy instaurait la 5e semaine de congés payés. En 2012, un socialiste loge à nouveau à l'Elysée: aucune mesure sociale n'a été votée.

"Nous voulons que l'ouvrier, le paysan et le chômeur trouvent dans les loisirs la joie de vivre et le sens de la dignité ", écrivait Léo Lagrange, ministre socialiste chargé des sports et à l'organisation des loisirs en 1936.

Oui, en 1936...

Car de nos jours, c'est devenu un timbre et encore lorsque la Poste fonctionne bien:

Commenter cet article

caroleone 07/07/2013 17:24

Bonjour Roger,

Tu m'étonnes .
L'autre tartuffe n'est pas bien fatigué par ses déblatérations permanentes, que sait-il du travail de ouvriers avec ses mains qui ne sont bonnes qu'à faire de la broderie et encore !!
Pour ma part je suis même adepte du droit à la paresse, car pour moi le travail ne doit pas être une aliénation , on ne devrait travailler que pour couvrir ses besoins et le reste du temps, repos . Sauf que ceux qui ont le plus de besoins sont ceux qui travaillent le moins alors il leur faut des petites mains et ces petites mains, si elles ne vont pas en vacances se ressourcer c'est d'autant mieux car elles produisent sans cesse.
Avec la précarité on en a toutes les agréables substances.
Fini le repos et les vacances et vive le stakhanovisme.

Amitiés

caroleone