Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Et cocorico, on a dit à la télé et dans la radio pour ce triomphe de François II face à l'intransigeance de la commission européenne qui dirige l'UE sans être élue. Na!

Bon, son chef, le très conservateur Manuel Barroso, a qualifié la France de "réactionnaire" avec ladite exception culturelle. "Ce n'est pas vrai, il n'a pas pu dire ça", a pleurniché François II. Si, votre majesté, même qu'il a récidivé dans l'International Herald Tribune: "Certains se disent de gauche mais en réalité, ils sont culturellement extrêmement réactionnaires." Mon Dieu, pourvu que François II ne déclare pas la guerre à la commission européenne pour crime de lèse-majesté. Déjà qu'on est pour longtemps au Mali...

 

Mais trêve de plaisanterie. En fait, une fois de plus, l'UE nous prend pour des cons et avec l'accord de la France. Des discussions de libre-échange entre l'Europe et le pays du dollar-roi vont s'entreprendre.

Mais quel est le mandat défendu par l'UE à ce sujet, hormis "l'exception culturelle"? Quel est le mandant octroyé par l'Elysée à madame Bricq, son chambellan chargé du commerce extérieur? Oui mais non, laissons les grands discuter à votre place de la concurrence libre et non faussée. Si on vous dit tout, vous iriez le répéter à la libre Amérique et les cartes européennes seraient faussées.

Oui, ils nous prennent pour des cons: David Cameron, premier-ministre britannique, le fer de lance des USA sur notre vieux continent et qui n'est pas zone euro, vous croyez qu'il n'a rien dit aux States à ce sujet.

 

Quant au cocorico sur "l'exception culturelle", au-delà des coups de menton de Barrosso et des fausses pleurnicheries de François II, lisez donc ce que déclare Karel de Gucht, commissaire européen au Commerce, qui mènera la délégation de l'UE: "l'exception culturelle n'est que "provisoirement" exclue des discussions." Et "si (les Américains) veulent une discussion sur l'audiovisuel, on aura cette discussion", a-t-il rajouté sur l'émission "Internationales"  diffusée par RFI, TV5 et Le Monde.

 

Et camarade, alors les OGM et autre poulet US javellisé qui vont entrer sur le marché commun européen, là il n'y aura aucune exclusion non plus? Merde alors et c'est le cas de le dire.

 

Ah, j'oubliais. L'Inspection spéciale des Impôts de Belgique a conclu en juin 2012 que Karel de Gucht a "fraudé" en ne déclarant pas une plus-value d'environ 1,2 million d'euros sur la vente de la compagnie d'assurance belge Vista au groupe britannique Hill & Smith. La Commission européenne s'est refusée à commenter la qualification de fraude fiscale visant Karel de Gucht, dans la mesure où, selon elle, il s’agirait d’"une question privée".

Bon le camarade ne risque pas de vendre l'UE au capitalisme, c'est déjà fait.

Commenter cet article