Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Jean-Marie Le Guen est toujours le patron de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Il est aussi député maire-adjoint PS chargé de la Santé à la mairie de Paris. Et bien, l'AP-HP assigne en justice 3 syndicalistes et les syndicats CGT et Sud.

Pourtant, Anne Hidalgo, première-adjointe à Bertrand Delanoé et candidate socialiste à la mairie de Paris, était venue faire risette à ceux qui se battent pour conserver l'Hôtel-Dieu de Paris avec tous ses moyens. D'aucuns ont cru que le mauvais temps était passé et que l'AP-HP reculerait dans son diktat à détruire un établissement public de santé, le plus ancien de la capitale.

Et puis paf à la tronche des nigauds (ou bien autre chose) qui persistent à palabrer avec le PS parisien. Comme si des paroles, et plus des actes et la lutte, étaient devenues la panacée dans notre France en souffrance.

3 syndicalistes, la CGT et Sud sont traînés devant le tribunal, le 15 novembre prochain. Une façon de criminaliser l'action syndicale.

Après avoir démis de ses fonctions Gérald Kierzek, chef du SMUR (Service Médical d’Urgence) de l’Hôtel Dieu, le 8 juillet 2013, qui avait pris la tête du mouvement de révolte contre la fermeture à terme programmée de l'Hôtel-Dieu, voilà qu'on veut baillonner le syndicalisme de luttes.

 

Cette chasse aux sorcières ne peut pas avoir été montée sans que Marisol Touraine, ministre de la Santé, n'ait pas été mise au courant par son camarade de parti Jean-Marie Le Guen, patron de l'AP-HP.

Commenter cet article