Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Enfin, pas tout de suite, mais c'est tout comme. Mercredi 5 juin 2013, au siège de l’Unesco, à Paris, il a reçu le prix du l'UNESCO dit "pour la recherche de la paix". Oui, l'Unesco récompensait donc le chef des armées françaises qui a combattu en Lybie et qui occupe maintenant le Mali, toujours au nom de la démocratie et surtout des intérêts capitalistes du patronat français.

Une ribambelle de chefs d'états africains avaient tenu à être de la fête, particulièrement nos amis de ce continent qui s'assoient sur la démocratie tel le dictateur du Tchad, l'indéboulonnable Blaise Compaoré du Burkina-Fasso ou encore le fils d'un autre indéboulonnable Omar Bongo. J'arrête-là, mais il y en avait d'autres tous aussi reluisants.

Cette distinction récompense de l’intervention militaire de la France au Mali avec un chèque de 130 000 dollars qui seraient mieux placés s'ils étaient consacrés à lutter contre la misère en Afrique.

 

Dioncounda Traoré, le président par intérim du Mali, qui doit ce poste grâce au coup d'état militaire avant l'intervention française, a lui rendu hommage au "au libérateur acclamé par les cris et les larmes des foules" lors de la visite-éclair de François Hollande au Mali. Prêt à faire de François II le "334e saint de Tombouctou", Dioncounda Traoré a aussi pleuré sur "l'élan fraternel" de la France au Mali.

La presse ne dit pas si Laurent Fabius, notre si élégant et si riche ministre des Affaires étrangères, est venu avec des enveloppes sonnantes et trébuchantes qui relient toujours la Françafrique avec nos chers amis de ce continent le plus pauvre du monde.

 

J'oubliais de dire que le prix de l'Unesco "pour la recherche de la paix" s'appelle prix Félix-Houphouët-Boigny, président de la Côte-d'ivoire de 1960 à 1993, un exemple lui aussi parmi les démocrates africains.

 

Surtout, ne cherchez pas un lien avec les valeurs d’humanisme prônées par la charte de l’Unesco après la fin de la Deuxième guerre mondiale?

Du coup, on dit que les amis de François II en Afrique débutent une pétition pour soutenir sa candidature au prix nobel de la Paix. Après tout pourquoi pas. Obama, le big boss des USA, l'a obtenu et François II s'apprête à entrer en guerre en Syrie.

visite Hollande libérateur Mali

 

 

Commenter cet article