Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Un article de Canaille le Rouge qui va pile poil avec mon mien intitulé: "Enfin des fraudeurs durement sanctionnés".

http://www.bakchich.info/sites/bakchich.info/files/u151/bakmai9-2l.jpg

Du coté des châteaux ? ça va,oui, merci

 

 

Fraude fiscale : indulgence pour les fraudeurs, intransigeance pour les syndicalistes ?

Communiqué CGT
 

Etrange coïncidence : Au moment où se déroule la conférence sociale, une loi sur « la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière » est en première lecture à l’Assemblée nationale.

Le gouvernement fixe les règles de régularisation des exilés fiscaux. Ils seront prévenus, disposeront d’un délai de réflexion et seront traités selon les règles du droit commun avec quelques modulations et aménagements. Fraudeurs et délinquants n’auront aucune sanction mais devront simplement s’acquitter de leurs obligations et, comme chaque citoyen, payer les impôts dus depuis quelques fois plusieurs années. Un signe fort est ainsi envoyé en direction des plus riches mais des moins civiques et des entreprises les plus indélicates. Tous les actes frauduleux sont effacés et oubliés pourvu que leurs auteurs rentrent dans le droit commun.

Les salariés et syndicalistes sanctionnés sous le gouvernement Sarkozy pour avoir défendu leur emploi et leurs droits à la retraite attendent toujours justice et réparation. Le gouvernement actuel a refusé une loi d’amnistie sociale. A la conférence sociale aucune table ronde n’a été consacrée aux droits nouveaux nécessaires pour les salariés.

Indulgence d’un côté pour les fraudeurs et les plus riches, intransigeance d’un autre côté à l’égard des syndicalistes.

La CGT continue d’exiger une loi d’amnistie sociale, mesure de justice et de simple réparation.

 Montreuil, le 21 juin 2013

 

http://www.lepoint.fr/images/2012/08/31/carnets-justice-666467-jpg_457854.JPGhttp://www.lepoint.fr/images/2012/08/31/carnets-justice-666467-jpg_457854.JPGhttp://www.lepoint.fr/images/2012/08/31/carnets-justice-666467-jpg_457854.JPGhttp://www.lepoint.fr/images/2012/08/31/carnets-justice-666467-jpg_457854.JPGhttp://www.lepoint.fr/images/2012/08/31/carnets-justice-666467-jpg_457854.JPG

 

L'avenir en col blanc semble avoir de beaux jours devant lui. En tout cas, mieux vaux casser l'emploi, spéculer et frauder que demander le respect du code du travail.

Bizarre que parmi ceux qui ont stigmatisé La Canaille parce qu'il refusait de soutenir Hollande aucun ne se manifeste dans la période.

Ce n'est pas honte qu'il faut avoir. Pour certains, cela a été une expérience, une erreur pour d'autres et même pour d'aucuns, connus de La Canaille n'ayant plus le privilège de la jeunesse, de la gourmandise. Mais reprendre l'énergie, qui a été déployée pour se perdre dans les sables d'alors, pour construire une alternative réelle reste à portée de main de chacun.

N'oubliez pas de couper les amarres. C'est mieux pour choisir son cap.

Commenter cet article