Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

A Lyon, avec leurs parents Serbes, ils y dorment depuis jeudi dans l'attente de l'expulsion de toute la famille. L'ainé était scolarisé dans une école maternelle, son cadet est lui né en France en 2012. Les époux Osmanis avaient fait une demande d'asile, elle avait été refusée. Le 27 juin, la famille avait été interpellée à son domicile par la police, elle avait l'ordre de la République française de les fourrer illico-presto dans un avion pour la Serbie.

 

On ne badine pas chez Valls avec le loi. Les Osmanis étaient arrivés en France en janvier 2010. Leur demande d'asile rejetée, la préfecture leur délivre une "obligation de quitter le territoire" le 27 mars 2013. Le 30 mars (oui la justice est rapide pour les petites gens), le Tribunal administratif confirme l'expulsion.

"Personne ne les a informés de leurs droits, de leur possibilité de recours... Ils ont donc continués à, vivre "normalement" jusqu'à l'arrivée des policiers chez eux", s'indigne Catherine Tourier de RESF Rhône.

Comme toutefois les époux Osmanis se sont opposés à leur expulsion, eux et leurs deux gosses ont été enfermés au centre de rétention de Lyon.

 

Pourtant, en 2012, le candidat Hollande avait promis à restaurer le droit d'asile. Oui, la France n'était-elle pas la patrie des droits de l'homme et du citoyen?

Mais on voit ce qu'il est advenu des mots. Pire, Valls, son chef de la police, annonce un raccourcissement des délais pour les demandes d'asile et une expulsion plus rapide des déboutés.

Oui, ça pue fort en ce moment en France. Même la social-démocratie au pouvoir adopte des idées nauséabondes.

 

Commenter cet article

C
plus on est loin du micro plus il faut crier fort pour exciter les tympans. Je hurle
Répondre
A
QUELLE TRISTESSE, C'EST LA HONTE POUR NOTRE PAYS (on devrait faire relire les RAISINS DE LA COLERE à nos dirigeants peut-être s'ouvriraient-ils à plus d'HUMANITE!) ALINE
Répondre