Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Deux détenus de la prison de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne) se sont évadés à vélo ce lundi lors d’une activité à l’extérieur de l’établissement.

"Ils seraient partis sans prévenir, ce qui est considéré comme une évasion", le représentant syndical UNSA. Ces détenus roulaient à bicyclette sans la présence de gardiens à leurs côtés, l'un était libérable en 2014, l'autre en 2015.

"Oui, ils roulaient tranquillement dans un groupe de 5, quand ils ont tenté une échappée et se sont envolés, dignes des meilleurs", aurait pu commenter Laurent Jalabert, l'ex-coureur pro devenu consultant cycliste monnayé par RTL et France télévision.

Après tout, peut-être vont-ils se présenter sur la ligne de départ du 100e tour de France vu leurs qualités sportives intrinsèques. Par contre, on ne sait pas si leur bidon ne contenait que du jus de source naturelle. De toute façon, ils ne seront pas soumis à un contrôle antidopage mais plutôt à un contrôle des forces de l'ordre.

 

Ce n'est pas comme Laurent Jalabert, le dernier de nos as cycistes qui n'avait pas été pris pour avoir usé de produits illicites au cours de sa carrière.

Mais selon le journal l'Equipe, il n'était pas plus blanc que blanc en 1998, lors du Tour de France. Cette année-là, Richard Virenque était pris à l'insu de son plein gré et son équipe Festina chassée du tour. L'équipe espagnole Once de notre Jaja national, elle, quittait le tour de son plein gré, elle en avait marre des perquisitions policières.

 

Bon, présomption d'innocence avant tout pour Laurent Jalabert qui se défend ainsi:"J'ai toujours fait confiance aux gens qui m'entouraient, que ce soient les mécaniciens pour la partie mécanique, les médecins pour la partie médicale ou le staff technique pour tout le reste. Je n'avais aucune raison de penser qu'il fallait être méfiant."

"Je ne peux pas dire que ce soit faux, je ne peux pas dire que soit vrai", a-t-il encore réagi  sur France 2.

 

Pour en revenir aux 2 détenus qui ont fait la belle à bicyclette, après tout peut-être que c'était à l'insu de leur plein gré. On ne sait jamais...

 

 

Commenter cet article