Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

On se rappelle que les citoyens du Bas et du Haut-Rhin avaient signifié, par un référendum local, le rejet de fusionner en une seule entité régionale leurs 2 départements, projet soutenu par la droite et une grande partie des socialistes alsaciens.

Et bien, avant les vacances des parlementaires, en plein été, les députés PS et UMP ont supprimé ce genre de référendum. Oui, un amendement au Code général des Collectivités territoriales fut voté à l'initiative d'Hervé Gaymard (UMP) et de Oilivier Dussort (PS).

Cela pourrait avoir pour conséquence de refaire voter les Alsaciens qui avaient voté NON à la création d'une Collectivité Territoriale d'Alsace. Cela interdit aussi, par référendum, de se prononcer en cas d'éventuels regroupement de départements, de changement de limites d’une région, de regroupement de régions et de fusion d’une région et des départements qui la composent.

Bonjour la démocratie à une époque où la majorité des édiles se satisfait, sans que ça la gratouille, de représenter des électeurs dans un flot constant d'abstentions

 

 Cette  réforme antidémocratique doit maintenant être étudiée au Sénat. La 5ème République concentre déjà tous les pouvoirs entre les seules mains du locataire de l'Elysée. Avec la suppression du référendum populaire, voilà qu'on tente d'éradiquer carrément le peuple souverain.

Dans son devoir de vacances, qu'il rend ce 19 août, Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, avançait la suppression des départements.

Il n'y a jamais de fumée sans feu.

 

Petit rappel historique:Le 4 mars 1790, sous la pression de l'Assemblée nationale, Louis XVI signe enfin les lettres patentes ordonnant "la division de la France en quatre-vingt-trois Départements" décrété le 7 février.

Provinces, bailliages, généralités et autres gouvernements d'intendants, tout un système administratif complexe, inégalitaire et souvent illogique a vécu.

Un nouveau système est mis en place, un nouveau calendrier, de nouvelles mesures, de nouveaux noms; tout est fait pour effacer le souvenir de l'Ancien Régime. Pour les Révolutionnaires, une nouvelle ère commence.

Commenter cet article