Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

13-06-25--Montebourg-Barroso-carburant.JPG

 

 

La phrase fait les choux gras de la presse.

 

Elle met tous les eurocrates en colère et fait sortir Barroso de ses gonds.

"Barroso est le carburant du "f-haine". Tous le monde de s'attarder sur les réactions des VRP d'un produit si peu raffiné et de regarder le véhicule de Montebourg qui refuse de faire le plein.

 

Mais personne qui ne parle ni du pétrolier dont le siège social se trouve avenue Bosquet, ni du pompiste dont la station générique se trouve faubourg St Honoré et les raffineries Rue de Varenne et Bd de Bercy.

Si cela carbure mal, c'est bien qu'il y a un carburant hyper plombé dans le réservoir, que celui-ci ronge le moteur et donne les à-coups. Dans sa dépanneuse embusquée, Le Pen à l'écoute de sa radio attend l'appel à intervention.

 

Pourtant, lors de la révision de 2005 le propriétaire réel de la voiture avait exigé que le réservoir soit purgé et que la motorisation soit refaite. Il a payé la facture mais les garagistes d'avant et d'aujourd'hui, d'un commun accord, ont refusé de faire les travaux.

Et aujourd'hui parce que cela carbure mal le pompiste ne met à jour que le niveau …du lave glace.

 

Cela ne peut pas durer. La panne majeure est au bout d'un chemin où la dépanneuse piaffe d'impatience.

Pour endiguer cela, même si cela a du plomb dans l'aile pour le premier, on nous agite le Front Républicain et parmi les plus naïfs le vote républicain.

Pour le premier cela semble s'éclaircir. Pour les second, à en croire tout ce qui se ballade sur la toile, il serait bien que certains face une pose sur une aire de repos, laisse le moteur refroidir et prennent le temps de réfléchir.

 

On ne peut voter républicain que pour des républicains. Or, le projet qui encadre les choix ne l'est pas. Si comme le réaffirme nombre des dirigeants des forces de "gôche", les responsabilités sont dans les structures, objectifs et pratiques de l'UE, celle-ci n'étant qu'un conglomérat d'ex états-souverains composés de monarchies, républiques, ou autres formes quasi dictatoriale arrivées là le plus souvent sous l'impulsion de l'UE: voter pour les tenants officiels de cet édifice revient à rejoindre les projet antidémocratique de l'enseigne de la dépanneuse évoquée ci-dessus.

 

Peut-on émettre un vote républicain au bénéfice des liquidateurs des principes et acquis de la République ?

Cela dans la culture populaire française à un nom : c'est la politique de gribouille.

 

Comme ceux qui manient le concept sont les mêmes qui se gargarisent des vertus des acquis de la Libération et du programme du Conseil National de la Résistance (certains pour les recracher le plus loin possible par leurs actes), Canaille le Rouge ne vous imposera le récapitulatif, le débat est ici connu.

 

Dans ces conditions, le principe inconditionnel du vote républicain c'est faire campagne pour Thiers pour chasser Badinguet, soutenir Daladier pour s'opposer à Hitler, ou voter Guy Mollet pour faire la paix en Algérie.

A Villeneuve sur Lot, les votes blancs ou nul ont triplé et l'abstention représente la moitié du corps électoral. Là sont les forces de la transformation politique et non pas dans l'appel aux adversaires de Blummollet de voter pour l'ennemi Copé pour chasser le fascisme des troupes à Le Pen.

 

Dès lors, l'issue est pourtant évidente. Pour revenir à notre automobile, ce n'est pas de carburant qu'il faut changer ni le moteur à régler mais bien de mode de transport. C'est un changement de société qui laisse de coté enseignes, raffineries, garagistes, casse la dépanneuse et exproprie pétroliers et constructeurs de véhicules. Toute l'industrie automobile et ses emplois ne s'en porteront que mieux et les gars des DDE auront un air plus sain à respirer.

 

Pour que cela soit partagé encore faut-il le proposer. Comme nos europhiles qui cherchent disent-ils à se démarquer des eurocrates (qui leurs donnent les bons de transport) persistent à occuper les sièges arrière du véhicule pour s'éviter la marche à pied, parce que ne s'en prenant pas frontalement aux détenteurs des leviers économiques et laissant courir l'idée du vote républicain, participent à ce cheminement chaotique.

 

Avis au candidat au permis de conduire : pour conduire en sécurité il faut regarder devant soi, cela n'empêche pas de se servir du rétroviseur et de ne pas laisser entretenir son véhicule par des maquignons de la mécanique.

Commenter cet article

sorcière and co 10/07/2013 09:34

changer de transport, tout à fait d'accord, la marche à pied reste encore le plus sûr, le moins cher des transports et il protège de tous les margoulins qu'ils soient de droite de l'extrême droite ou de la gôche blanchie par envie et intérêts personnels, en dernier lieu il reste le transport amoureux qui fait voyager dans le ciel ( sans doute le septième)