Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Presque au moment où Cécile Duflot reconduit son usine à gaz concernant l'encadrement des loyers "pour le bien des locataires", un jeune couple parent d'un nourrisson, qui ne peut plus payer son loyer, se voit l'eau coupée dans son logement et son bébé placé si elle n'est pas rétablie.

 

Sur la disposition du dispositif d'encadrement des loyers, Eddie Jacquemart, président de la Confédération nationale du logement, s'exprime dans les colonnes de Libération. Extraits:

"C‘est un non-événement. Nous nous étions d’ailleurs abstenus sur ce dispositif [l’an dernier]. Nous avions dit qu’il n’aurait pas beaucoup d’effets et nous en avons eu la preuve : dans des études sorties au mois de juin, l’Observatoire des loyers de Paris a remarqué que les loyers avaient quand même augmenté de 6% à la relocation. De la même façon, le volet d’encadrement des loyers que madame Duflot a proposé dans la loi Alur [accès au logement et à un urbanisme rénové] ne concerne qu’une partie du parc (le privé), que les grosses agglomérations. Donc cela n’est pas universel et n’a pas d’effet pour l’ensemble des locataires.

Cela provoque une inflation d’encadrement à la hausse, car le loyer médian est déjà très haut. Il sera aussi permis de le majorer de 20%, et les propriétaires pourront éventuellement utiliser des caractéristiques spécifiques [comme la réalisation de travaux d’amélioration du logement, ndlr] pour majorer davantage le loyer. On ouvre donc la porte à plein d’excès.

(...) Madame Duflot a monté une usine à gaz sans effet, qui ne concerne que 26% des loyers.

On demande au locataire d’aller faire une action en justice pour obtenir une réduction de loyer [s’il se rend compte que son propriétaire a trop augmenté le loyer suite à une relocation, par exemple, ndlr], c’est illusoire ! Par exemple, à Paris, un jeune qui s’oriente vers le parc privé (parce que le parc social est bouché !) vit un véritable parcours du combattant. Il a attendu dans les escaliers une heure pour visiter un appartement, il arrive à l’étage et le logement est déjà loué. Ensuite, quand il arrive à louer quelque chose, avec deux personnes qui se portent caution, un chèque de caution etc., est-ce que madame Duflot pense vraiment qu’il va aller au tribunal pour obtenir une baisse de loyer ?"

 

Concernant le jeune couple surendetté (6 000 euros de loyers impayés à un bailleur privé) de Melun en Seine-et-Marne. Le propriétaire a coupé l'eau le 8 juillet. Sans eau et sous la canicule, la future mère a eu une fin de grossesse difficile. Le petit Noé est né prématurément le 22 juillet. Il sera placé si l'eau courante n'est pas rétablie le 12 août. Oui, en plus de cette coupure illégale, faute d'entretien, le logement devient insalubre.

Le maire (UMP) peut ordonner par arrêté le rétablissement de l'eau. Pour l'heure, il n'a signifié au bailleur privé que l'illégalité de la coupure et attribué des bons d'achat pour de l'eau dans un supermarché. Le couple, dont le père est équipier logistique, a fait une demande de logement social depuis le mois de mai.

Cécile Duflot promettait, il y a peu, de réquisitionner des appartements vides. Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir?

80526573_p.png

Commenter cet article