Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La patrie serait en danger, regroupons-nous dans un front républicain à Brignoles contre le candidat du Fn, entend-t-on ici où là. Et voilà que Manuel Valls, chef de la police de François II et porte-voix des idées les plus extrémistes sur la sécurité ou les Roms entame une tournée pour affaiblir l'extrême-droite sans changer un ïota à la politique de rigueur de l'Elysée. Ouf, n'en jetez plus, la fosse septique déborde.

Sans laisser le chef de la police à ses tristes penchants politiques, regardons du côté de ce front républicain dont on nous serine les esgourdes. Une telle union pour quoi faire? Pour briser le thermomêtre et oublier la température du malade le temps d'un jour d'élection? Pour s'aboucher le temps d'un jour avec l'Ump de Sarkozy et ses discours droitiers sinon plus, avec le dissident Fn (9,1% à au premier tour) appelant à voter Ump au 2e, avec les Verts bien au chaud au gouvernement et qui ont divisé la gauche à Brignoles? S'accoler avec le Ps qui mène une politique d'austérité pareille à celle de Sarkozy?

 

C'est justement la terrible désillusion du peuple de gauche, devant la politique de droite menée par l'Elysée et aussi les altermoiements du Fg contre cette même politique qui explique l'enterrement du Pcf au premier tour à Brignoles: (un coup je vote au Parlement, un coup je ne vote pas, l'autre fois je m'abstiens alors que tout le paquet est mauvais de A à Z).

Résultats du 1er tour de la cantonale à Brignoles:

juin 2012                                                    octobre 2013

Abstentions: 61,89%                                Abstentions: 66,65%

Pcf: 3100 voix et 39,6%                          Pcf: 981 voix et 14,6% (soutien Ps national)

Ump: 1991 voix et 25,4%                       Ump: 1397 voix et 20,8%

Fn: 2734 voix et 34,9%                            Fn: 2718 voix et 40,8%

                                                                    dissident Fn: 612 voix et 9,1 %

                                                                             Eelv: 598 voix et 8,9% (soutien Ps local)

                                                         divers droite: 422 voix et 6,3%

 

Sur "les cendres de Brignoles", écrit l'éditorialiste de l'Humanité, "le tocsin (...) doit être entendu". Certes, camarade, mais faut-il alors choisir entre la peste et le choléra et distiller plus encore l'incompréhension?

Un chat ne doit-il plus s'appeler un chat et la politique menée par l'Elysée une politique de droite avec l'accord unanime à cette politique de toutes les villes que la social-démocratie dirige? Depuis mai 2012, François II se plie à la violence des riches et du patronat, et aux diktats de l'UE capitaliste.

Il n'y a que dans des tours d'ivoire qu'on ne le remarque pas.

Commenter cet article