Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Bollène est une ville de plus de 13 000 habitants dans le Vaucluse. elle est dirigée depuis mars 2008 par Marie-Claude Bompard. Au départ, cette gentille dame était étiquetée MPF, le parti aux ordres du Vendéen Philippe de Villiers. Puis, elle devint adhérente de la Ligue du Sud. Normal, c'est son époux, Jacques Bompard, maire d'Orange qui en est le président-fondateur en 2010. lui-même fondateur du Fn avec Jean-Marie Le Pen en 1972. La Ligue du sud, implantée principalement autour des époux Bompard dans le Vaucluse, entretient toutefois des liens avec le parti des Le Pen, puisque son vice-président Hervé de Lépineau n'est autre que le suppléant de la député FN Marion Maréchal-Le Pen, oui la petite-fille de son grand-père. Tout un programme donc...

Lors de la cérémonie patriotique du 18 juin 2012, Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, s'était faite tristement remarquée:

CHANT-DES-PARTISANS-INTERDIT0001

Elle a récidivé lors de la cérémonie du 8 mai 2013. Elle mit à mal dans son discours la Révolution de 1789, la période soviétique de 1917, mai 1968 et attaqua la « la dénaturation du mariage » découlant de la loi sur le mariage pour tous, bien loin de l'hommage à celles et ceux qui ont honoré la France en la faisant triompher sur l’Allemagne nazie.

Triste rebelote en ce 18 juin 2013, comme le décrit France Blueue: "Le Chant des Partisans n'est pas le bienvenu à Bollène : l'an dernier la police municipale était intervenue pour empêcher des dizaines de personnes de l'entonner. Cette année, ceux qui ont tenté de le chanter ont été couverts par la sono municipale et des communistes pris pour cible."

L'un des maires-adjoints prétendant que le PCF était rentré dans la Résistance en 1943!

Jacques Bompard, député Ligue du sud du Vaucluse (en haut à l'extrême-gauche, mais c'est un hasard), à l'Assemblée nationale. A côté Marion Maréchal-Le Pen député Fn du Vaucluse. Mais ils font comme s'ils ne se connaissent pas.

En parlant des Le Pen, Jean-Marie, président d'honneur du Fn, vient d'être condamné (une nouvelle fois) par la Cour de cassation, ce 18 juin,  pour contestation de crime contre l'humanité à trois mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende. Sa fille Marine, député européenne, est sur le point de perdre son immunité, car la justice la poursuit pour «provocation à la discrimination» après son parallèle entre les prières de rue des musulmans et l'occupation allemande.

Les Bompard, les Le Pen, bonnet brun ou brun bonnet?

Commenter cet article

S
Voilà des infos qui n'intéressent guère les grands médias ! Etonnant, non ?
Dénoncer sans cesse la véritable personnalité du FN et autres groupuscules qu'il a engendré est pourtant une nécessité absolue, tout comme il est bon de faire circuler sur les blogs et les réseaux sociaux, l'information sur la condamnation définitive de Le Pen père, et sur sa fille qui pourrait perdre son immunité de députée européenne, ce qui permettrait l'instruction des plaintes déposées contre elle...
Il faut que la vérité éclate sur le rôle et les finalités des mouvements fascistes, et comment ils sont utilisés par le capital pour détourner la juste colère de ceux qui subissent l'exploitation outrancière.
Fraternellement.
Répondre
C
Je vais ponctionner tout ou partie de ton papier pour transfusion sur mes p@ges.
Répondre