Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

http://images.onlc.eu/sebastienlebalpNDD//128973416044.jpg

Après quelques jours en Bretagne, sur les traces des ancêtres de ma compagne, me voici de retour en pays mantais. On l'oublie un peu, les premiers immigrés en région parisienne furent Bretons: petites bonnes exploitées par la bourgeoisie, journaliers agricoles sous la coupe des propriétaires terriens, prolétaires au chemin de fer ou dans les usines. L'histoire sociale est peuplée de ces milliers de Bretons, chassés de leurs sillons originels par la mal-vie, qui ont fait souche en Île-de-France. Mais l'histoire sociale est aussi forte des luttes qu'ils engagèrent, avec d'autres exploités de France ou bien d'ailleurs, pour vivre dignement hors de leurs racines.

J'écris ceci avec force, moi le Languedocien fils de l'immigration espagnole qui les a rejoints en pays mantais, tant on oublie tout cela et que la conscience de classe de quelques uns de leurs descendants me semble s'égarer dans les impasses d'aujourd'hui.


Pour autant, la Bretagne moderne n'est pas exempte non plus de la crise qui asphyxie notre société. Le chômage et la précarité font que la CAF du Finistère ne peut plus assurer sa mission de service public: 30 000 dossiers en souffrance, des demandes d'aides sociales en augmentation de 20% sur 2011. Hélas, la CAF du Finistère, comme dans d'autres pays de France, au lieu d'embaucher, ferme ses permanences du 29 octobre au 3 novembre et du 24 décembre 2012 au 4 janvier 2013; elle fait appel à 4 cdd et détache des agents d'autres CAF: un emplâtre sur une jambe de bois!

Est-ce ainsi que les hommes doivent vivre?

Commenter cet article