Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

copé001     Surprenante, non, cette photo diffusée hier dans quelques médias? Elle distingue, en 2003, entre monsieur Ziad Takieddine (mis en examen depuis dans une affaire d'argent sale), Jean-François Copé (alors ministre) et Brice Hortefeux (alors conseiller du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy). Tous deux sont en vacances aux frais du premier. Bon, me direz-vous, chacun a le droit sans doute de partir avec les amis de son choix et je ne suis pas magistrat instructeur.

     Il n'enpêche, en matière de corruption, les promesses du candidat Sarkozy n'ont pas tenu dès son élection comme président de la République française.

     Les 8 juridictions régionales et celle de Paris, spécialisées en criminalité organisée et infractions financières, n'ont pas reçu un seul centime de plus dans leurs budgets, ni le secours d'un fonctionnaire supplémentaire dans leurs effectifs.

     Le nébuleux secret-défense freine les investigations des juges d'instruction (c'est le moins qu'on puisse dire). A moins de passer par la nébuleuse "Commission consultative de la défense du secret national" (pas moins), si d'ores et déjà ses conclusions aboutissent à leur terme.

     La déclaration annuelle du patrimoine des élus de la République devait être obligatoire tous les ans. Le président de la République irréprochable s'y est opposé. De ce fait du prince, les dits élus ne la réaliseront qu'en fin de mandat. Quant au cumul des mandats?

       Enfin, l'inéligibilité des élus condamnés pour corruption n'a pas été adoptée par l'Assemblée nationale.

    Nicolas Sarkozy, comme ses prédécesseurs, demeure lui protégé par son immunité présidentielle. Mais le Président du peuple français ne devrait-il pas pouvoir répondre à la convocation d'un juge, comme tout un chacun de ce même peuple de France, hors de ce qui toucherait à sa fonction suprême? Qu'en pense les prétendants au trône de l'Elysée?

 

     Je pars quelques jours en vacances avec LSR (Loisirs Solidarité des Retraités), une association de loi 1901 créée par la CGT mais qui n'accueille pas que des syndiqués. Tous des gens simples, mais des gens bien. Mais comme disait ma grand-mère, on a les amis que l'on mérite.

Commenter cet article