Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

 

  C'est un sondage BVA, réalisé pour le Parisien et paru le 27 mars pour un échantillon représentatif de 890 personnes. Mais il interpelle, car le premier depuis le drame de Toulouse et de Montauban, il concerne les préoccupations des Français. 81 % des interrogés assurent que la tuerie n'aura pas d'influence sur leur vote, malgré que 51% estiment qu'elle "aura un impact sur le vote des Français "...

  Toujours selon le sondage, l'insécurité (8%) est la huitième préoccupation des Français, loin derrière le pouvoi d'achat (42%) et le chômage (30%). L'immigration (7%), est à la dernière place et la dette ne recueille que 20%... 

  Même dans L'Express, Frédéric Dabi, directeur général adjoint d'Ifop France, valide cette tendance :

"Le thème de la sécurité aura beau être exposé, placé au coeur du discours des candidats, je ne crois pas à un renversement du curseur des préoccupations des Français. Leur priorité reste les questions économiques et sociales."

   Pendant ce temps, pour dégoûter les couches populaires de la politique, mais pour racoler un maximum de voix vers leurs écuries nauséabondes, la droite, autour de Nicolas Sarkozy, et son extrême avec Jean Marine Le Pen crachent à tout va des propos racistes et xénophobes sur l'insécurité et l'immigration.
   Pendant ce temps, si j'en crois rue89 de ce mardi, lors du meeting de François Bayrou de ce dimanche, sur les 25 phrases les plus applaudies, aucune ne concernait le pouvoir d'achat et une seule proposait la création d'un emploi (sans charge!) dans les entreprises de plus de 50 salariés.
   Pendant ce temps, du côté de EELV, il semble que l'on ait abandonné ses vertes prairies et aussi sa candidate en rase campagne, pour tirer des plans sur la comète, afin de savoir qui sera député ou ministre de François Hollande.
  Et chez celui-ci, j'attends toujours une annonce sur une augmentation du Smic, sur l'augmentation du point d'indice dans la fonction publique et le secteur nationalisé et la conférence nationale sur les rémunérations dans le privé.
  A part ça, tout ce beau monde parle du peuple souverain et de le défendre. Ah bon...

Commenter cet article