Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Des anges !!!

  Montrer l'exemple, tel est le slogan du nouveau président de la République. Ainsi, pas de trajet superflu en aéroplane, mais par le rail ou en bagnole. Oui, il faut être mesuré face à la France qui souffre et ne voit rien venir. Bon, la voiture officielle de François Hollande a été pointée à 180km/h sur l'A 13. Mais elle n'a grillé aucun feu rouge ni circulé en sens interdit: c'est déjà ça.


  Manuel Valls, notre nouveau Vidocq, n'est plus maire d'Evry, interdiction de cumul oblige. Il n'est plus que simple conseiller municipal. Enfin simple élu municipal, c'est à voir. Il est devenu conseiller municipal délégué (délégué à quoi?) avec une indemnité mensuelle de 1 700 euros net, soit 57% de celle du temps où il était maire d'Evry. Bien plus que les 15 maires-adjoints de cette commune qui ne perçoivent que 36%. Un exemple à suivre pour les ministres qui démissionneraient de leur charge de premier magistrat. Oui, car avec 9 940 euros par mois en tant que ministre, sans compter le reste, comment boucler ses fins de mois difficiles?

 

  Panique aussi dans les cabinets ministériels. A force de se dire exemplaire, voilà que le journal l'Express voulait mener une enquête sur les revenus des dits ministres. Des fois que certains soient redevables aussi à l'ISF? Il faut répondre a ordonné le premier chambellan, puisque nous sommes exemplaires par essence. Sauf, raconte la circulaire de Jean-Marc Ayrault si "la publication de ces montants auraient des conséquences sur la vie privée, chacun a droit au respect de la vie privée", révèle le Canard enchaîné...

  Par contre, sur une éventuelle augmentation du point d'indice des fonctionnaires, Jean-Marc Ayrault de dire à BFMTV : "Je connais les revendications, je connais aussi les contraintes financières". Ah, 1 700 euros net, ce n'était donc qu'un complément au chef de la police et pas le salaire minimum pour chaque salarié, alors? Bon, de toutes les manières, l'Express n'a engagé aucune enquête sur le point d'indice des fonctionnaires gelé sous l'ère Sarkozy. Lui aussi est partisan de se serrer la ceinture, enfin surtout pas la sienne.

Commenter cet article