Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Aurore Martin : Valls et Hollande, ces malades de la répression

Les élections législatives partielles dans le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine et l'Hérault montrent le mouvement de fond qui bouleverse la société française, notamment le peuple qui avait voté pour François Hollande à la présidentielle et aux législatives de juin 2012.

Mais ce vote sanction contre la politique définie par l'Elysée touche aussi tous ceux qui se réclament de la gauche: le PS est éliminé du second tour entre deux candidats de droite dans le Val-de-Marne, il se trouve dans une position critique dans les Hauts-de-Seine et en net repli dans l'Hérault où il était député sortant; les candidats se réclamant du Front de gauche ne recueillent pas l'effet vase communiquant venu d'électeurs déçus par la rigueur socialo-écologiste entretenue par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Ceci démontre que l'électorat de gauche et notamment les classes populaires sont restés à la maison, en se réfugiant, encore plus nombreux dans l'abstention, dans les quartiers en proie à la mal-vie.


Autre enseignement de ce scrutin partiel, à seulement 7 mois de l'élection de François Hollande, le trust Le Pen conserve sa force, même si sa candidate mord la poussière dans l'Hérault, dès le premier tour. Et, à seulement 7 mois de l'élection de François Hollande, l'hydre de la droite à deux têtes Fillon et Copé, va rafler la mise de ce dimanche électoral.


Chacun, qui se dit pour une société plus juste et plus humaine, en viendra-t-il à réfléchir ? Je ne parle pas là pour la majorité présidentielle qui est pour poursuivre sa politique d'austérité. Je viens d'entendre ses portes-voix claironner que tout va pour le mieux madame la marquise et pourquoi ne pas continuer durant 5 ans.

 

 

Commenter cet article