Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Jean, c'est le fils de l'ex-locataire de l'Elysée. Il se faisait discret depuis l'affaire de l'Epad (établissement public de la Défense) dont Nicolas Sarkozy voulait lui donner la présidence, comme autrefois le roi accordait un titre à ses fils. Devant le tollé suscité, le président des riches et du patronat avait fait machine arrière toute et le pauvre Jean de se retrouver grosjean comme devant (sans jeu de mot).

  Mais rongeant son frein, ou plutôt son os doré comme conseiller général des Hauts-de-Seine, il voulut appliquer la maxime de son paternel, à savoir bosser plus pour gagner plus. Enfin, c'était une façon de voir. En effet, en plus de son mandat délu départemental, il briguait d'être député de Neuilly-sur-Seine. Effectivement, ça n'avait rien à voir avec faire des heures sup, sous rémunéré dans une tôle.

 

  En fils obéissant à son géniteur, il s'était donc présenté à l'Elysée, assuré de recevoir l'adoubement de celui qui faisait ses paquets pour le quitter. Las, selon Le Parisien, papa Nicolas 1er du nom n'a pas voulu.

  Jean est donc retourné au Conseil général des Hauts-de-Seine. Lui qui avait réuni ses troupes pour préparer son ascension quelques jours auparavant, a dû demander à son ost de rentrer dans ses quartiers. En 2010, il avait pourtant été intronisé délégué de l'Ump dans cette circonscription avec 85,62% des suffrages...

 

  Et ben non, papa n'a pas voulu que Jean Nicolas Brice Sarkozy de Nagy-Bosca soit député Ump.

  Bon, il peut toujours se faire embaucher dans un cabinet d'avocat d'affaires: le fric et la droite, ça toujours été copains comme larrons en foire...

jean

Augmenter la taille du texte

Commenter cet article