Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Dirigée par Didier Migaud, ancien député Ps, nommé à ce poste par Nicolas Sarkozy et qu'il n'a pas refusé. Comme quoi, on peut être de "gôche" et dire oui à celui qui était le président des riches et du patronat. Bon, DSK, autre ténor du Ps, avait été nommé également par Sarkozy boss du FMI.

  Bien ceci dit, on croyait que sous la présidence de François Hollande, Didier Migaud et la Cour des comptes reprendraient leurs esprits et rangeraient au placard des arguments dignes de la droite. Et bien non depuis le 5 mai 2012, la Cour des comptes n'arrête pas de pondre des rapports que ne renieraient toujours pas les tenants et les défenseurs des marchés.

  Le dernier en date s'attaque aux retraités dont il faudrait faire les poches, à raison de 12 milliards d'euros (pas moins) pour combler le trou de la Sécu. En effet, les vieux de France ont un niveau de vie "légèrement supérieur à celui des actifs et supérieur de 15% à celui de l’ensemble des non-retraités". Pour Didier Migaud "cette situation résulte pour une part de l’existence de nombreux dispositifs fiscaux et sociaux en leur faveur". Et donc, il faudrait leur supprimer l'abattement de 10% qui concerne tous les imposables sur le revenu et augmenter la CSG. Il faudrait aussi leur supprimer la majoration qu'ils ont sur leurs retraites lorsqu'ils ont élevé 3 enfants...

Par contre, rien contre le capital, mais tout contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy qui, selon Didier Migaud, n'est pas allé assez loin

 

  Mais qu'en dit l'aile gauche du Ps? Non, pas celle qui a tourné casaque en entrant sous les ors des ministères. Celle qui n'a pas eu encore une place au conseil des ministres à l'Elysée.

 

  En attendant qu'elle s'exprime ci-dessous, Didier Migaud, président de la Cour des comptes, à gauche de François Hollande. Mais il ne l'a pas fait exprès.

Commenter cet article