Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Oui, ce jeu de mot est vilain, fait pour attirer le chaland, et je ne recommencerai plus. Mais samedi 17 novembre 2012, François Hollande, recevant à l'Elysée Moaz al-Khatib, le chef des opposants à Bachar el assad, déclarait que Paris allait accueillir un "ambassadeur" de cette coalition de l'opposition. En début de semaine, François 2 avait aussi indiqué réfléchir à l'éventualité de lui fournir des armes.

 

Cette visite et cette annonce tombent bien pour régler de façon pacifique cette guerre. En effet, les groupes islamiques armés, pas moins de 14 organisations venus de Lybie et d'autres pays du Moyen-Orient, financés principalement par l'Arabie Saoudite, viennent de se prononcer pour un état islamique en Lybie et rejettent ceux que l'Elysée avait reçu en grandes pompes samedi.

Pour ceux qui ne suivent pas: L'Arabie Saoudite est le principal allié arabe des USA et cette monarchie absolue intégriste de droit divin est aussi notre pote. Le 4 novembre 2012, François Hollande y débarquait pour faire ami-ami avec son monarque.


Bon, c'est vrai, En Europe, la France arrive en première place des exportations d'armes vers l'Arabie Saoudite: 2168,6 millions d’euros en 2010, loin derrière, l’Italie avec 435,3 millions d’euros et la Grande-Bretagne avec 328,8 millions d’euros. Mais en exportant cette quantité à tuer, ses pays ne se conforment pas aux règles européennes sur le contrôle des exportations. la section du règlement sur le contrôle des Contrôles des exportations à des fins de sécurité II - Équipements militaires, stipule : «[…] les États membres [sont] déterminés à empêcher les exportations de technologie et d'équipements militaires qui pourraient être utilisés à des fins indésirables telles que la répression interne ou l'agression internationale, ou pour contribuer à l'instabilité régionale. »

Ses armes, initialement vendues à l’Arabie Saoudite, se sont trouvées par la suite, comme par hasard dans les mains de rebelles libyens et syriens contribuant ainsi considérablement à l’agression internationale et à l’instabilité régionale de ces deux pays. Ces mêmes armes ont servi aussi à la violente répression des révoltes populaires à Bahreïn.

Le plus ignoble, c’est que les plus importants exportateurs d’armes dans le monde sont les pays ayant le devoir de préserver la paix, à savoir les membres du Conseil de sécurité de l’ONU: les États-Unis, la Russie, la France, la Chine et le Royaume-Uni.

 

Rectificatif: En Syrie (comme avec Israël), la France ne patine donc pas dans la semoule, elle fait simplement son business.

 

 

 

Commenter cet article