Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Sans doute que mon titre va déplaire. Mais les résultats de l'élection présidentielle sont là. Si l'Ump et son président sortant ne recueillent pas le pompon parmi les électeurs, la marée brune est trop haute et dans la quasi totalité des départements, elle se trouve en troisième position. Ainsi donc en France, le palais de l'Elysée et ceux du château des Le Pen, (la droite et son extrême) obtiennent une majorité de suffrages en ce premier tour.

  Qui sont ces électeurs de la fille à son père-nous-voilà? Sans doute aussi des travailleurs, des chômeurs, des jeunes écrasés par la crise en France, déboussolés par ce qui se passe en Europe: un coup à droite et l'autre coup à gauche (ou l'inverse) et sans jamais ne rien changer au quotidien du peuple. en France, certes le parti de François Hollande est en tête, mais son offre politique ne rassemble pas les faveurs majoritaire des citoyens. Quant au Front de gauche, il semble que la mayonnaise n'ait pas complètement prise, même si le sens de ce vote peut compter dans les semaines suivantes et que, ici ou là, le score enregistré soit intéressant.

  A mon avis, il risque de compter, si le 1er mai est réussi dans les quartiers et dans les associations, à l'école et dans les entreprises. Pas pour amener dans les cortèges des voix bêlantes afin de voter socialiste au deuxième tour, mais des citoyens et les représentants de leurs syndicats prêts à prendre leurs destinées en main dans les luttes qui existent, comme dans celles nécessaires à venir.

 

  Hier soir, Nicolas Sarkozy, le battu du premier tour, en appelait à "l'amour de la patrie" pour qu'il soit réélu: clin d'oeil appuyé à ceux qui brandissent le drapeau de la Révolution française et de ses principes républicains, mais qui, dans l'histoire de France, les ont combattus, toujours dans le déshonneur, souvent les armes à la main.

  Voilà, le président sortant veut s'appuyer sur cette béquille pour retrouver son trône et accentuer sa politique désastreuse pour tout un chacun et la nation tout entière. Imaginez le locataire de l'Elysée réélu. Croyez-vous que ses griffes et ses crocs seront rognés au soir de sa victoire? Pensez-vous que les riches et le patronat ne se sentiront pas, encore plus, d'être les maîtres absolus en France?

 

  Pour ma part, j'ai choisi mon camp. Au deuxième tour de l'élection présidentielle, je voterai contre la droite et son extrême. Sans illusion, mais avec l'espoir de retrouver, tôt, de belles et grandes luttes qui font toujours ces lendemains qui chantent.

 

 

sum04_contrehitler_001z.jpg

Commenter cet article

S
si j'ai bien compris, voter Hollande, c'est poursuivre la lutte des communistes contre le Fn?
Répondre
L


Absolument.



C
Bonsoir Roger,

Dans mon bureau à Magnanville, le pen est juste derrière Hollande, ça craint...on étaient verts !!
Et en même temps pas si surpris que ça...le FdG a été le seul à combattre la marine, au moins on aura eu ce mérite !
Amitiés

caroleone
Répondre