Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     Selon radios et télés, le FMI l'a accueilli hier soir à sa demande. D'abord, madame Lagarde l'a reçu, elle en charge désormais des clés du temple sacré. Comme quoi, d'un bord opposé (nous dit-on), l'on peut entretenir des liens d'amitié et gérer de la même façon le capitalisme international. Ensuite, les gens de cette tour d'argent ont applaudi chaleureusement (dixit les médias) leur ancien big boss qui leur a fait acte de contrition et présenté des excuses. Les agences de presse ne disent pas si son épouse légitime a aussi applaudi.

 

     Pour ma part, je ressens de l'amertume. Pas à cause de cette amitié affirmée de la part d'un sanctuaire du monde capitaliste à l'un des siens: cela, sur notre planète injuste, fait partie hélas de la normalité des choses. Mais enfin, la justice des USA n'a pas tranché entre une relation sexuelle précipitée (dixit les avocats de l'ex-patron du FMI) et un viol comme le prétend une femme de chambre. C'est donc ainsi que la justice passe au pays du libre dollar?

 

     Qu'en pensent les camarades de l'ancien patron du FMI, qui voyaient leur idole, roi assuré à l'Elysée? Envolés dès le premier vent mauvais, ils se sont répartis en soutiens de Martine ou de François (et peut-être d'autres). Mais ils jurent tous d'être restés fidèles en amitié. La première dame du PS, elle, dit ne commenter aucune décision de justice. Comment le pourrait-elle, puisque de justice il n'y a pas?

 

     Alors, la morale de cette bien triste histoire?

     C'est justement que dans un clos qui n'est pas le mien, il n'y a aucune espèce de morale.

 

 

Commenter cet article