Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

pendule.jpg

 

  Dans Médiapart du 21 mars 2012, Yvan Najiels écrit ce papier, sous le titre: A propos des crimes de Toulouse et de Montauban

     Ce n'est pas parce qu'un psychopathe fasciste se revendiquant d'Al-Qaida a dit vouloir venger les enfants palestiniens qu'il faudrait cesser d'éprouver de la compassion pour lesdits enfants et ne plus considérer Netanyahu comme autre chose qu'un terroriste d'extrême droite. Ce n'est pas parce qu'un criminel a voulu faire des morts dans l'armée française que d'un coup, la guerre en Afghanistan serait légitime et qu'il faudrait oublier la façon dont se comportent les soldats de l'UE et des USA en Irak et en Afghanistan. L'affaire de Toulouse/Montauban est une sale histoire et tuer des enfants - qu'ils soient juifs, palestiniens ou californiens athées - est particulièrement ignoble - mais nous ne cèderons sur rien.

     Déjà, Marine Le Pen se pourlèche les babines et intime à MM. Mélenchon et Bayrou - les deux seuls un peu sages dans leurs réactions soucieuses de paix civile - l'ordre de se taire. C'est prendre les gens pour des buses : la clique lepéniste et Al-Qaida sont des alliés objectifs qui n'ont que haine et division xénophobe du monde à la bouche. Rappelons-nous les propos infâmes du vieux Le Pen après le carnage perpétré par Anders Breivik et rappelons la sympathie que la famille Le Pen éprouvait et éprouve pour les féroces dictatures arabes.

     Le fascisme ne connaît ni couleur, ni religion particulière, ni frontière et le salafisme, à n'en pas douter, est une secte qui peut servir de support idéologique à un fou capable de passer à l'acte. Point.

     Fallait-il crier "Les Juifs à la mer" après la tuerie perpétrée par Baruch Goldstein ? Bien sûr que non !

     Faut-il donner du crédit aux nostalgiques de l'OAS et de l'Algérie française parce qu'un fasciste al-qaidesque a commis des crimes ignobles ? Non !

     Ou alors, on ne vaut pas mieux.

     Il faut, encore et toujours et malgré l'âpreté du chemin, travailler à la paix civile et à l'émancipation de l'humanité entière.

Commenter cet article