Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     Il n'y a pas à tergiverser. Ne pas s'engager sur la relance du pouvoir d'achat entraîne la récession. La Grèce, avec ses plans drastiques d'austérité, en est l'exemple criant: dette publique accrue (+ 6% de 2008 à 2011) et chômage exponentiel malgré des salaires écrasés (- 8,9% entre 2008 et 2011) et des taxes en tout genre.

     Pas besoin d'être sorti major d'une grande école de commerce: moins de pouvoir d'achat égale moins de consommation; et moins de consommation, c'est moins de production intérieure, avec pour conséquences la précarité de l'emploi et le chômage.

     De plus, dans l'Europe capitaliste de la concurrence libre et non faussée, la spéculation financière se déploie plus encore. La taxation des banques a été rejeté par l'Eurogroupe du 22 juillet. Les peuples sont mis en concurrence en les tirant vers le bas, afin d'accroître les profits des nantis. Le dernier exemple de cette politique spéculative: la Fonderie du Poitou en France (475 salariés), sous traitant de Peugeot et de Renault; elle veut se délocaliser en Bulgarie, sauf si ses salariés acceptent la révision de leurs contrats de travail et une baisse des salaires de 20%.

 

     "J'irai chercher la croissance partout où elle sera", avait plastronné le locataire du palais de l'Elysée. Du vent, comme d'habitude, à faire pâlir d'envie les marchands privés d'éoliennes!

 

     Notre système économique n'offre plus que des perspectives de régressions sociales. Il fait des marchés une puissance internationale. C'est vrai en Grèce, c'est aussi vrai en France. Cela ne peut ni marcher ni durer.

     Voilà ce qu'il faut discuter dans la campagne présidentielle. Et pas des histoires de caniveaux, de la course à l'échalote pour décrocher la clé dorée de l'Elysée, de l'heureux évènement qu'attend un certain couple ou des éventuels problèmes sentimentaux d'un prince régnant sur un paradis fiscal.

Commenter cet article