Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'hommage de Canaille le Rouge à Raymond Aubrac, le grand Résistant qui vient de nous quitter:

 

 http://www.citoyens-resistants.fr/IMG/jpg/Requisitions_de_Marseille_2_.jpg

 En 1944, pour suivre les directives du CNR, 10 grosses entreprises marseillaises dont les patrons ayant collaboré étaient soit en fuite, soit en prison, sont mises en auto gestion. C’est Raymond Aubrac, alors commissaire de la république, qui coordonne cette opération. Ainsi, avec 15 000 salariés, il s’agit de la plus impressionnante expérience sociale française depuis la deuxième guerre mondiale

 

 

Un immense acteur de la république et de ses valeurs, un Résistant vient de disparaître. Un de ces communistes sans parti qui a fait plus pour l'idée que nombre de ceux qui s'abritaient derrière son ombre. Organisateur majeur de la Résistance intérieure, animateur au nom du gouvernement provisoire comme Commissaire de la République de l'autogestion ouvrière à Marseille, Raymond Aubrac vient de mourir.

 

Émotion personnelle de celui qui a eu la chance de le côtoyer.  


La canaille, dans ses diverses activités liées à la mémoires et l'histoire l'a rencontré de nombreuses fois. Presque voisin, lui d'un coté moi de l'autre de la Butte au Caille, le plaisir de l'attendre en bas de chez lui, son signe de loin de sa canne pour aller à ces rendez-vous de mémoire et d'histoire. Ces instants autour d'un café. Le plaisir de voir son regard s'enflammer quand dans une salle où des dizaines de jeunes de tout types de quartier l'accueillaient pour une discussion interminable à bâtons rompus toujours ponctuée d'une ou deux anecdotes inédites, et à chaque fois liées à une pudique et complice passion pour son épouse Lucie.


http://www.bienpublic.com/fr/images/47ba8c44-92b8-4672-9b78-85aad20187f1/LBP_01/photo-de-raymond-aubrac-temoin-de-la-defense-au-proces-de-l-ancien-chef-de-la-gestapo-de-lyon-klaus.jpg

Mais aussi dans la voiture ses coups de gueule contre "ces ingénieurs incapables de régler la torture de ces ceintures de sécurité, prisons obligatoires acceptées" disait-il avec un clin d'œil, ou le manque de place pour les jambes de ce grand monsieur un peu courbé par les ans qui flirtait avec le haut de la toise.


On aura certainement l'occasion d'y revenir mais un homme qui avait dépassé l'indignation depuis des dizaines d'années et persistait dans son action pour la paix contre toutes les pratiques inhumaines, à cultiver et comme le disait "sa Lucie" conjuguer le verbe résister au présent.


Débarqué de sa place de Commissaire de la République par ceux là même qui l'avaient nommé parce que dénoncé comme trop rouge par l'entourage de Deferre dès la Libération acquise, l'Ingénieur des Ponts et Chaussées (promotion 1937) Raymond Aubrac est nommé inspecteur général chargé du déminage. Nombreux sont ceux qui se sont interrogés si ce poste où l'espérance de vie en 1945 était plus courte encore que celle d'un tortionnaire de la milice n'était pas une façon élégante de s'en débarrasser, ou de politiquement devant les victimes prévues, le compromettre. Non seulement il s'acquittera de sa tâche mais de plus il fera tomber de façon vertigineuse la mortalité des démineurs et celle des populations polluées par les mines. Il restera à travailler avec Charles Tillon et François Billoux puis quittera la haute administration.


Un homme dont les engagements internationalistes, de Gaza au delta du Mékong en passant par combien d'autres, ne faiblira jamais. Acteur majeur de la paix en Indochine, ami et compagnon d' Hô Chi Minh, jusqu'à sa disparition ses liens avec le Vietnam furent très forts. C'est lui que les USA démarchèrent pour contacter le gouvernement vietnamien pour engager à Paris les négociations qui acteront la défaite de l'impérialisme.


L'indépendance du Vietnam conquise, il formera et reconvertira des centaines d'anciens maquisards à la science du déminage pour retirer les saloperies laissées par les armées coloniales ou d'invasion.


Antifasciste, Républicain lui avec Lucie qui portera les valeurs de l'humanisme militant et combatif participera au combat pas achevé d'une futur république citoyenne qui porte les valeurs de la Résistance et de son Conseil National .


Parions que tout ce que le pays compte de négationnistes, réactionnaires et fielleux va sans attendre chercher à le salir. Il en avait l'habitude. Pour La Canaille il reste ce monsieur d'un abord aussi simple que sa vie fut grande.


Lucie, enseignante avait des écoles et des collèges à son nom.


Que Raymond Samuel-Aubrac, le préfet des ouvriers du port de Marseille, l'homme qui en accord constant avec la CGT et le PCF d'alors, malgré les entraves permanentes de la SFIO, a réussi à

-rétablir le ravitaillement,

- réaliser l'épuration et instaurer des forces de l'ordre avec des ancien FTP,

- mener les réquisitions d'entreprises,

- le relèvement des salaires

- conduire les rapports avec les autorités alliées;

- celui qui sera félicité par l'état major de l'US army,

 

Urgent et sans atermoiements que le compagnon de Jean Moulin, de ces Commissaires de la Républiques sortis des Maquis, torturés certains trahis et assassinés, évadés traqués et reconstructeurs avec la classe ouvrière de ce pays ait vite et durablement des signes fort qui portent sa mémoire de progressiste, démocrate, révolutionnaire sans l'afficher, un grand Républicain.


 

Commenter cet article