Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  En fait, sur France inter (radio publique), ce mardi, Nicolas Sarkozy a déballé une tonne de mensonges, sans être repris d'un pouce, comme si en face de lui on était né de la dernière pluie. Ce qui m'étonnerait, vu qu'en ce moment, les ondées ne sont plus trop fréquentes, ou si peu, sur notre pays.

 

  Donc, des mensonges à la pelle et le plus grossier avait trait à la Lybie: "S'il y a bien un chef d'Etat qui, dans le monde, n'a pas frayé avec M. Kadhafi et est responsable de son départ et de ce qui lui est arrivé, je pense peut-être que c'est moi", a claironné celui qui siège à l'Elysée.

  Bon, un petit rappel, pour France inter pas pour le candidat à sa réélection: le jour où l'Elysée a déroulé le tapis rouge sous les pieds d'un certain dictateur.

sarkozy-kadhafi-a-lelysee.1299955190.jpg

   Ceci dit, la dernière livraison d'armes à Kadhafi date de 2009: des missiles Milan, peut-être les mêmes qui arment en ce moment les islamistes de tout crin en Afrique. Et l'Huma de rappeler la vente d'une arme tecnologique de pointe "Eagle", par l'entreprise française Ameys, pour surveiller le réseau de télécommunication de Lybe, vente effectuée par l'intermédiaire de M. Takieddine, avec les conseils de Nicolas Sarkozy.

 

  Autre exemple, une vidéo sur le site de Reflets, avec Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense en vendeuse de luxe pour des armes gauloises, Nicolas Sarkozy étant ministre d'Etat à cette époque. Mais chut, secret défense...


  Ci-dessous aussi, une capture vidéo de Saadi Kadhafi, troisième fils du défunt dictateur chez Panhard en train de tester divers véhicules militaires. Le PDG du groupe blague : "maintenant que vous avez testés tous les blindés, je vous fais essayer ma Jaguar ?"

  Enfin l'enquête de Mediapart révélant que la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy fut financé par du fric de l'état lybien.

  Mais à par cela, le président n’a jamais frayé avec le dictateur.

 

  Une dernière image pour la route:

canard

 

  Or, comme j'ai moi aussi perdu la mémoire, je ne retrouve plus mes lunettes Et donc, je ne peux reconnaitre qui est l'interviewé et l'intervieweur dans cette mare aux canards. C'est bête, non?

Commenter cet article

caroleone 18/04/2012 09:06

Tu es drôle Roger !!

Moi non plus j'y voit goutte mais je comprends bien que l'autre nous en remet une couche avant de partir !!
Je crois bien qu'il prend du bonus parce qu'après c'est fini de se moquer du bon peuple, de faire risette à la télé etc.....

Amitiés

caroleone