Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

un panneau de radar

  4 3332 radars sont installés en France pour contrôler notre vitesse sur les rues, routes et autoroutes de France, soit 933 radars mobiles, 654 radars à des feux rouges, 8 radars sur des passages à niveaux et 1 209 radars pédagogiques. Si ces derniers signalent un dépassement de vitesse, ils ne la sanctionnent pas. Pour le reste, chacun sait de quoi il en retourne avec des points en moins sur son permis de conduire et une amende à la clé.

  Ainsi, par ce jeu de machines à sous, selon l'Agence nationale du traitement automatisé des infractions, l'Etat empoche cette année entre 675 et 700 millions d'euros. C'est presque 2 fois plus qu'il y a cinq ans, vu l'augmentation sensible du nombre de machines à sous fixes, dont 677 à peine surveillent des points dangereux.

 

  Mais ces radars, non content d'alimenter le trésor public, sont aussi une aubaine pour les avocats qui se sont spécialisés, pas dans la défense de la veuve et de l'orphelin, mais des automobilistes. Et comme le marché pour récupérer des points à son permis est bougrement lucratif, c'est la foire d'empoigne entre confrères qui ne le sont plus tellement que c'est juteux. A plus de 3 000 euros pour les ténors et un peu moins pour les débutants, l'enjeu en vaut la chandelle.

  Le Canard enchaîné indique que deux ce ces chers maîtres se sont même envoyés des baffes à la sortie d'une audience les opposant, au Tribunal d'Orléans. Le journal satirique révèle aussi qu'un avocat, "a roulé des mécaniques dans les prétoires et les médias" en affirmant haut et clair que l'on pouvait conduire sans point à son permis. Cela a duré de 2004 à 2010. Date à laquelle l'ordre des avocats s'est décidé enfin à le radier du barreau. Résultat, moult condamnation de pauvres poires qui ont cru à ces conseils et lui immigré désormais sous le soleil de Californie pour vivre confortablement de son pactole amassé.

 

Alez, circulez pauvres c..., il n'y a rien à voir.

Commenter cet article