Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ainsi, celui qui a filmé en catimini un "mur des cons" dans un local syndical privé pour le compte du site de droite Atlantico, ne serait pas un magistrat. Non, le corbeau serait un journaliste de la chaîne publique France 3. Il avait sollicité une interview auprès du Syndicat de la magistrature et celui-ci, croyant en une certaine déontologie allant de pair avec une carte de presse, l'avait fait patienter dans ledit local sur lequel s'affichait un certain mur.


Mais le quidam, ni une ni deux, avec son portable et pas avec l'équipe de France 3, avait immortalisé le "mur des "cons" pour refiler les images à Atlantico bien connu pour ses opinions droitières. Cela tombe bien, parce que le corbeau est aussi marqué à droite. 

Notre volatile aurait-il agi gratos par affinité avec ses idées politiques ou aurait-il été monnayé par Atlantico? Ou bien les deux à la fois?


En tout cas, contacté par des confrères ce samedi, il n'était pas disponible pour répondre à leurs questions.

Samedi après-midi,  Pascal Golomer, directeur de la rédaction nationale de France 3, a annoncé l'ouverture d'une enquête interne, précisant qu'il avait entendu «tous les membres de l'équipe qui a réalisé un reportage au Syndicat de la magistrature le 5 avril».

 

Bon, comme disent beaucoup de compères au dit journaliste: "un corbeau, peut-être, mais on ne va pas en faire tout un fromage!". C'est vrai que dans cette oligarchie qui informe l'opinion publique toujours dans le sens de la pensée unique, il faut se serrer les coudes pour ne pas se faire piquer son petit four dans son assiette.

 

Autrefois, la délation a été presque un sport national durant l'occupation nazie et la France de Pétain. Il existait même une feuille collaborationniste qui se dénommait "Je suis partout". Bon, il n'y avait peut-être pas de petits fours, mais la salle était chauffée. Je dis ça, mais je n'ai rien dit.

 

jsp150144

Commenter cet article