Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Surtout pas un enfumeur, mais bien un affairiste à l'aise dans la société capitaliste. Outre le fait que Lakshmi Mittal est très implanté en France (ci-après ses sites dans l'hexagone), il se trouve aussi bien présent dans le capitalisme international. En Europe, il siège au Conseil d'administration du groupe EADS dans lequel l'état français est représenté. Mittal est du groupe minier anglo-australien Rio Tinto pour renforcer son approvisionnement en minerai de fer. Mais également, depuis 2008, il est l'un des administrateurs de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs, laquelle eut dans ses dirigeants Mario Draghi, l'actuel gouverneur de la banque centrale européenne, Mario Monti, l'actuel chef du gouvernement italien, Mark Carney, l'actuel gouverneur de la banque d’Angleterre, et de nombreux membres influents du Parlement Européen, du FMI ou de l’OMC.

C’est d'ailleurs Goldman-Sachs qui avait permis à Mittal Steel de mettre la main sur le groupe sidérurgiste Arcelor en 2006.


A la lecture de ce palmarès capitaliste éloquent, le gouvernement de François Hollande, qui a resserré ses liens avec les USA et le capitalisme européen au sein de l'UE, ne pouvait pas froisser ses amis sociaux-démocrates ni ses alliés de droite en nationalisant Mittal. Par ses liens corrompus avec le capital, l'Elysée socialiste ne pouvait être que traître à sa parole donnée aux salariés de Florange. Et ces derniers ont eu bien tort de le croire sans attaquer de front le capital.

 

Mais, dans la lutte des classes (qui existe toujours), il n'est jamais trop tard pour bien faire, si l'on veut regarder vraiment la vérité des choses. Encore faut-il ne pas se perdre dans un verbiage sans fin et surtout mobiliser un rapport de forces conséquent qui, seul, fait reculer le pouvoir et le patronat.

 

Commenter cet article