Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     Je reviens d'une escapade dans une station française des Alpes.

     Dans le train, l'on distribuait gratuitement aux passagers de la 1ère classe les journaux Le Figaro et le Monde. C'est curieux cette façon qu'a la SNCF (entreprise publique) de voir l'information et l'égalité entre tous ses voyageurs. Bon, que ceux de la première classe lisent gratuitement la presse de leurs idées, passons. Mais pourquoi ne pas offrir à ceux de la deuxième classe, tiens par exemple, L'Humanité, la Vie Ouvrière ou Le Canard enchaîné?

     Dans cette station de nos montagnes, c'est la "morte saison". Parait-il, parce que l'apéro m'a coûté 4 euros le verre. Quant au prix du steak-frites, j'ai eu l'impression d'avoir dévoré tout le cheptel bovin de la commune, avec tout un champ de pommes de terre. Bon, j'aurais pu cueillir une botte de pissenlits et me désaltérer dans l'onde vive d'un torrent. Mais, à moins d'être guide de haute montagne et aller escalader les sommets. Car tout autour de la commune, fleurissent des propriétés privées avec des chalets aux volets fermés, puisque, je vous l'ai déjà dit, c'est la "morte saison".

     A propos du prix de mon repas, j'ai essayé d'ironiser avec la serveuse sur la baisse de la TVA dans la restauration. Elle n'a pas du tout rigolé, vu qu'elle est étudiante et que, sans ce job sous rémunéré, elle ne pourrait pas se payer ses études. Pendant ce temps, monsieur Luc Chatel, ministre de l'éducation des riches claironne: "Je souhaite que l'on passe de l'école de la réussite pour tous, à l'école de la réussite de chacun". Ah oui, pour chacun de ses enfants ou chacun des enfants de ses amis?

     Tiens, puisque j'étais près de la Suisse, savez-vous comment on appelle les riches Français qui y habitent afin de ne pas déclarer leurs revenus en France? Des expatriés. Et comment dénomme-t-on les Africains qui veulent survivre dans notre pays, des travailleurs immigrés. Question de vocabulaire sans doute.

     En tous les cas, en parlant de vocabulaire, le président de la République des riches n'a pas menti en se disant le candidat pour l'augmentation du pouvoir d'achat, lors de la dernière campagne présidentielle: 140% d'augmentation de son salaire et l'achat d'un avion privé pour se déplacer; 170 milliards d'euros de trésorerie pour les 40 entreprises du cac 40 et une progression de 12% des revenus financiers en un an. D'ailleurs, cela va mieux, dit Mme Lagarde, candidate à être chef du FMI à la place de qui vous savez. Pourvu qu'elle ne traverse pas l'océan en vélo, pour s'y rendre, afin d'économiser l'essence et qu'elle emprunte plutôt le jet privé de Nicolas Sarkozy. Cela serait dommage de perdre une économiste si vertueuse et si talentueuse.

     Tiens, revenons au feuilleton de télé réalité sur l'ex patron du FMI. Naturellement que tout le monde à droit de se défendre. Mais pour autant, faut-il, pour ce faire, se prélasser, sans honte, dans un appartement des plus luxueux, avec pas moins de 4 chambres, une salle de spectacle, une autre de sports ou une salle à manger pour dîner avec tout un charter de travailleurs gagnant très mal leur pain à la sueur de leurs fronts, quand l'on se dit des idées de la générosité et de l'égalité entre les hommes? Question de vocabulaire, là aussi sans doute?

     Selon que vous serez puissant ou misérable, écrivait en son temps Jean de La Fontaine. Plus vulgairement dans notre monde toujours autant injuste, selon que vous serez né dans le mauvais baquet ou dans l'autre. Et là, à mon avis, ce n'est pas une question de vocabulaire.

Commenter cet article